BULLETIN DE REINFORMATION DU 15 MAI 2018

Patron d'émission   -  le 15 mai 2018

Bulletin de réinformation proposé par Gauthier de Saint-Wolf et Stéphane Picavoix.

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00.

 

 

GRANDS TITRES


La grève SNCF gagne un second souffle

L’ambitieux programme de grève perlée des syndicats de la SNCF, initialement prévue sur une période de trois mois commençait à perdre pied ces dernières semaines. Le taux de participation à cette grève en milieu de semaine dernière ne s’élevait plus qu’à moins de 15%, et était donc au plus bas. Le manque d’avancées concrètes réalisées par les syndicats commençait à remettre donc en question ce mouvement. Au sein même des groupes syndicaux des tensions montaient, les plus modérés de la CFDT et de l’UNSA dénonçant le boycott de la négociation de Sud-Rail et de la CGT.

Néanmoins, le taux de participation des employés à cette grève est remonté en flèche selon les chiffres de ce lundi, dépassant même parfois le niveau du début de la grève comme par exemple chez les contrôleurs. Ce regain de mobilisation conséquent s’explique par la fuite d’un document de travail du ministère des Transports dévoilé par Le Parisien ce week-end. Y est étudiée la possibilité de privatiser la compagnie ferroviaire, via une ouverture du capital des entités s’occupant du transport et des infrastructures. Si le gouvernement a démenti l’information, les syndicats ont néanmoins sauté sur l’occasion pour relancer le mouvement de leur campagne de grève qui s’épuisait.

Alors qu’un référendum interne à la SNCF interrogeant sur l’avis de ses salariés vis-à-vis du pacte ferroviaire porté par le gouvernement commence ce lundi, la divulgation de ce document choc arrive à un moment crucial. Elle apporte surtout aux syndicats un nouvel argument qui pourrait leur faire gagner l’approbation des Français, dont une majorité selon les sondages ne souhaite pas plus de privatisations. Qui plus est si les informations contenues dans le document sont avérées, cela discréditerait fortement le gouvernement et les responsables de la SNCF qui ont toujours déclaré que la réforme n’ouvrirait pas la voie à une quelconque privatisation.

Le plateau du Golan au cœur du conflit entre Iran et Israël

Les faits commencent à s’éclaircir quelques jours après les échanges de missiles entre Israël et Iran qui se sont produits dans la nuit du 9 au 10 mai.

Israël a tenté de réécrire l’histoire pour justifier son agression

Dans sa stratégie de propagande, la chronologie des faits a été en effet modifiée pour transformer l’attaque israélienne en une riposte défensive aux attaques iraniennes de « vingt roquettes » dans le Golan occupé. Israël prétend avoir ciblé dans sa riposte les bases iraniennes en Syrie. Ce récit sera repris bien sûr par les médias dominants.

Que s’est-il donc réellement passé ?

L’agresseur est indubitablement Israël. Après l’annonce américaine de retrait de l’accord sur le nucléaire iranien, des frappes israéliennes ciblent des positions syriennes les 8 et 9 mai. La riposte syrienne – et non iranienne – a consisté en un tir de plus de cinquante roquettes contre quatre bases militaires israéliennes sensibles dans le Golan occupé.

Les attaques précédentes d’Israël contre la Syrie reposaient sur le prétexte de frappes contre le Hezbollah. Maintenant, c’est la soi-disant présence de « bases iraniennes en Syrie » qui est en la cause, excuse bien commode. Il semblerait plutôt, selon Alexander Mercouris sur TheDuran.com, que les frappes israéliennes s’attaquaient prioritairement aux systèmes de défense anti-aériens syriens, et notamment le Pantsir S1, un système russe anti-aérien mobile.

Ces événements montrent un changement radical dans la façon de réagir syrienne

Avant, les bombardements israéliens étaient supportés sans réagir, puis Damas a riposté sur les avions qui bombardaient son sol. Désormais, les bombardements sont suivis de tirs de rétorsion ce qui amenuise l’impunité dont pouvait jouir Tsahal.

BRÈVES DE FRANCE


Le crû 2019 du Petit Robert

Vos prochaines parties de Scrabble vont pouvoir s’enrichir puisque le Petit Robert a annoncé les nouveaux noms communs et noms propres qui font leur entrée dans la nouvelle édition de son dictionnaire. Les thèmes les plus occurrents sont plutôt d’actualité : que ce soit dans le domaine de la politique comme le « dégagisme », du terrorisme comme le très d’actualité « fiché S » ou encore « camion fou » , du multimédia ou encore de l’environnement.

Bien que la francophonie gagne du terrain, on remarque une progression des anglicismes en parallèle. Pour les noms propres, le prix Nobel de littérature britannique Kazuo Ishiguro côtoie notamment le spationaute français Thomas Pesquet.

La France : pays de l’inégalité grâce CAC40

Selon une étude publiée lundi, par l’ONG Oxfam, qui lutte contre les injustices et la pauvreté, la France est le pays où les actionnaires touchent le plus de dividendes.

En effet, en proportion, les entreprises du CAC 40 sont les plus généreuses avec leurs actionnaires.

Les actionnaires français touchent beaucoup plus de dividendes que leurs homologues des groupes américains et allemands. Les entreprises du CAC 40 ont distribué 67% de leurs bénéfices à leurs actionnaires depuis 2009, au détriment des salariés et des investissements. Selon leurs calculs sur 100€ de bénéfices, les entreprises versent en moyenne 67€ aux actionnaires et seulement 5€ aux salariés.

Ce n’est alors que 27% du bénéfice qui est consacré à l’investissement.

Ce rapport montre également que les entreprises du CAC 40 augmentent les dividendes aux actionnaires y compris quand elles font des pertes.

Un rapport alarmant, qui va vite être oublié. 

Paris intra-muros : camp de clandestins de moins en moins sous contrôle 

En effet, le camp de clandestins, le millénaire, situé dans le XIXe arrondissement de Paris est de plus en plus hors de contrôle. Dans ce lieu ce sont plus de 1500 qui sont rassemblés.

Dimanche soir un clandestin soudanais a attaqué à la barre de fer quatre autres sans papier. L’un d’eux a été envoyé aux urgences. L’auteur des faits ayant pris la fuite est toujours en liberté.

Professeurs et étudiants font annuler les examens de Science Po Rennes

Hier matin, plusieurs épreuves ont été annulées à Sciences Po Rennes… Les professeurs et les étudiants ont boycotté les examens. Les professeurs, eux, ont refusé de surveiller les épreuves sous présence policière. Erik Neveu, professeur de sociologie s’est indigné je cite  « On ne peut pas accepter de travailler sous occupation policière et il est hors de question que je rentre sous escorte ».

De leur coté, les étudiants ont trouvé cela je cite « scandaleux de passer les partiels dans ces conditions là, c’est du stress en plus pour tout le monde ».

NOUVELLES DU MONDE


Le chiffre du jour est 3000 : c’est le nombre de Suédois portant une puce électronique sous la peau

Bientôt, comme votre chien, peut-être serez-vous pucés ? La puce électronique de ces 3000 Suédois volontaires, en plus de les identifier, remplace leurs clefs, cartes de visites ou même leurs billets de trains !

Cet objet inséré sous la peau au niveau de la main fonctionne comme votre carte bancaire sans contact : elle émet des données électronique lorsqu’elle est en contact avec un lecteur NFC.

Les répercussions électromagnétiques pour la santé sont encore inconnus et les risques de piratages sont encore faibles pour le petit nombre de puces existant. C’est la collecte et l’utilisation des données personnelles qui inquiètent un chercheur suédois.

Le premier porte-avions exclusivement chinois entame ses essais en mer

La Chine ne possède actuellement qu’un seul porte-avions opérationnel, produit en partie en ex-URSS et acheté il y a 20 ans. Elle vient de franchir une nouvelle étape dans la montée en puissance de sa marine, en lançant les essais maritimes de son deuxième porte-avions, qui devrait être entièrement équipé et opérationnel en 2020. Ainsi le géant asiatique rejoindra le cercle très fermé des pays capables de produire leurs propres porte-avions. Un troisième porte-avions chinois serait déjà en cours de développement et intégrerait qui plus est la propulsion nucléaire qui fait défaut aux deux premiers. Ainsi la Chine rend de plus en plus crédible son ambition affirmée de pouvoir à terme rivaliser avec la marine américaine.

Moqtada Sadr en tête aux élections législatives en Irak,

C’est la participation aux élections en Irak qui ont eu lieu ce week-end.

C’est la liste de Moqtada Sadr  qui est arrivée en tête. Ce dignitaires Chiite est proche de la ligne américaine et du régime wahhabite d’Arabie Saoudite.  C’est-à-dire pro américaine, pro saoudienne mais surtout anti iranienne et anti Bachar al-Assad. Cela pourra avoir des répercussions dans la limite du régime syrien contre les terroristes islamistes. Cependant il faut relativiser ce succès à cause de la très faible participation et surtout de l’absence des jeunes dans ce scrutin. Moqtada sadr doit maintenant former une coalition pour gouverner à faire donc à suivre dans ce pays marquée par l’instabilité depuis l’invasion américaine en 2003 

L’annonce d’un gouvernement italien encore repoussé à la demande de Matteo Salvini et de Luigi Di Maio. 

Alors que les leaders des deux parties arrivées en tête des élections législatives avaient demandé jusqu’à hier 14 heures pour annoncer leur gouvernement, ils ont demandé un délai supplémentaire afin de peaufiner leur projet pour l’Italie. Cependant de nombreuses interrogations demeurent, a commencer par le nom du futur premier ministre. De plus, le poids électoral de Lega norte de Matteo Salvini est à relativiser car il ne fait que 17% sur les 32 de l’alliance électorale qu’il avait faite avec Silvio Berlusconi. Cependant de nombreux observateurs jugent de l’alliance possible entre ces deux mouvements eurosceptiques. Le nœud gordien du problème est le nom du futur premier ministre. En effet, les leaders des deux formations politiques aimerait occuper ce poste. On se dirigerait donc vers un tiers nommé à ce poste à fin de satisfaire les deux ambitions politiques. Aucun délai précis n’a été donné pour l’annonce du futur gouvernement. Affaire à suivre.

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

♫ Musique

17:30 18:00