BULLETIN DE REINFORMATION DU 14 MAI 2018

Patron d'émission   -  le 14 mai 2018

Bulletin de réinformation proposé par Henri Benoît, Albert Lelièvre et Aymeric Lasserre avec la contribution de Carl Hubert.

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00.

 

 

GRANDS TITRES


Attentats à Paris : le retour ?

Moins de deux mois après la prise d’otage du supermarché de Trèbes, qui a coûté la vie à 4 personnes et blessé 15 autres, un tueur solitaire a défrayé la chronique samedi soir, non loin du métro « 4 septembre » en se livrant à une attaque au couteau contre des passants. L’assaillant est Khamzat Azimov, 21 ans, né en Tchétchénie, naturalisé français et fiché « S ».

Il a été abattu par la police, mettant fin au carnage qui a fait un mort et quatre blessés dont deux graves.

« Il avait l’air d’un fou », commente le serveur du restaurant où s’étaient réfugié des blessés. Une aubaine pour les médias de propagande qui n’auront pas besoin de parler d’un « déséquilibré » ! L’attentat a été revendiqué par Daech en représailles contre les interventions de la coalition en Syrie.

Mais d’autres capitales sont elles aussi menacées ?

Hélas oui, à Londres un attentat vient d’être déjoué : une mère et ses deux filles en relation avec des islamistes de Raqqa s’apprêtaient à commettre une attaque à la grenade à proximité du British Museum. Elles hésitaient entre poignarder des passants au hasard ou faucher une file d’attente devant un musée très fréquenté, avant d’être appréhendées par la police et mises en examen.

Blocage des examens dans certaines universités

Pour un étudiant lambda, le mois de mai ne rime pas avec farniente. La fin du semestre approche et c’est le moment de valider les examens : vendredi dernier, les étudiants en droit et en sciences politiques de la faculté de Nanterre devaient passer leurs examens à la Maison des examens d’Arcueil.

Mais dès 7h30 une centaine de bloqueurs a empêché l’accès au célèbre centre d’examen.

Une minorité a donc tout simplement empêché ses camarades de passer les examens. Après une heure de tensions, le président de l’université de Nanterre a finalement décidé d’annuler les examens prévus le vendredi et le samedi.

Et quel accueil attendaient les étudiants venus passer leurs examens ?

La haine avec laquelle les étudiants non-grévistes ont été accueillis est vraiment impressionnante. Ils ont été hués et copieusement traités d’égoïstes par des manifestants.

La présence d’Eric Coquerel, député de la France Insoumise n’est pas passée inaperçue. Ce dernier condamne la « sélection » que le gouvernement tente de remettre en place à l’université. Mais si celle-ci n’est pas faite à l’université, elle finira par se faire sur le marché du travail. Avec un diplôme en carton il faudra que les jeunes s’accrochent pour trouver un emploi !

Ces débordements se limitent ils à l’Île-de-France ?

Hélas non, par exemple la faculté Jean Jaurès de Toulouse fait toujours parler d’elle : 70 bloqueurs ont été délogés lors d’une opération musclée des forces de l’ordre. Pour le moment les examens doivent se dérouler fin juin avec des rattrapages en septembre. Mais dans une ville rose, complètement gangrenée par des étudiants gauchistes, un mauvais déroulement des examens est à craindre !

A Rome, une coalition des partis anti-système se précise

Depuis leur demi-victoire aux élections du 4 mars dernier, les deux partis populistes, la Ligue et le mouvement des cinq étoiles (le M5S) revendiquaient chacun la présidence du Conseil. Cependant, ni le M5S ni la coalition de droite n’ont réussi à rassembler une majorité.

Ils ont fini par accepter de former ensemble un gouvernement de coalition.

Longtemps réticent à cette perspective, Silvio Berlusconi, patron de Forza Italia et allié de la Ligue, a récemment fait volte-face en déclarant qu’il ne mettrait pas son veto à une alliance entre les deux partis.

De fait, ceux-ci sont tombés d’accord sur un certain nombre de priorités :

  • La moralisation de la vie politique italienne et la lutte contre la corruption,

  • Le renforcement de la sécurité intérieure

  • La lutte contre l’immigration clandestine

C’est en matière économique que les avis divergent : si le parti des Cinq Étoiles est favorable à l’instauration d’un revenu universel (coût : 15 milliard d’euros), la Ligue milite en faveur d’une baisse générale des impôts.

Le pire scénario pour les euro-béats ?

L’Europe de Bruxelles actuelle n’a les faveurs d’aucun des deux partis : la Ligue veut renégocier les traités et organiser un référendum sur la monnaie unique tandis que le parti des Cinq Étoiles ne cache pas son euroscepticisme. Les espoirs d’Emmanuel Macron de refonder l’Union européenne dans le sens de « plus d’Europe » s’effondrent à vue d’œil : un échec programmé pour la diplomatie supranationaliste et pro mondialiste du couple franco-allemand !

BRÈVES DE FRANCE


Fronde chez Les Républicains

La semaine dernière, des militants du mouvement « Jeunes avec Calmels » ont décidé de retirer leur soutien au n° 2 du parti « Les Républicains ». Rappelons que Virginie Calmels avait été choisie par Laurent Wauquiez pour élaborer un projet visant à rassembler les différents courants du parti. Mais « reconstruire la droite » n’est pas une tâche facile pour Calmels, ouvertement libérale et hésitant entre Wauquiez et Macron, tout en étant farouchement hostile à un rapprochement avec le parti de Nicolas Dupont-Aignan ou celui de Marine Le Pen. C’est ce que lui reproche Erik Tegner, leader du mouvement, qui milite, comme Thierry Mariani, pour un rapprochement avec toutes les forces de droite. Autre pomme de discorde : la gestion de la crise migratoire. Tegner a déclaré à propos de son ex-patronne -je cite- : « on ne l’a pas assez entendue sur le projet de loi Asile et Immigration ! »

L’art contemporain s’invite à Carcassonne

Pour fêter les 20 ans de l’inscription de la Cité de Carcassonne au Patrimoine mondial de l’UNESCO, une œuvre a été confiée à l’artiste suisse Felice Varini, consistant à taguer sur les bâtiments du monument, des arcs de cercles jaunes. Ceux-ci se déploient verticalement comme des ronds dans l’eau autour de la porte d’Aude, fermée pendant trois semaines pour la préparation de l’œuvre.

L’effet de surprise n’a pas été du goût des habitants ?

Reprochant au Maire de ne pas avoir été consultés, ils ont mis une pétition en ligne qui déplore le manque de moyens alloués à la restauration du centre historique de la ville, et critique la réglementation tatillonne des Bâtiments de France lorsqu’il s’agit par exemple de faire repeindre ses volets. Et surtout, ils dénoncent le coût faramineux de l’opération dont le budget, resté secret, avoisinerait les 250.000 € d’argent public dont 50.000 € de subvention allouée par la Région Occitanie.

Génération Identitaire : le harcèlement continue !

En représailles à l’opération Defend Europe dans les Alpes, le compte Facebook de Génération Identitaire a été fermé, ce qui a suscité l’indignation de Dominique Reynié, directeur de la Fondation pour l’Innovation Politique (Fondapol) qui a déclaré « Facebook s’arroge les pouvoirs d’un juge ! ». Le préfet Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, s’est publiquement réjoui de cette action de Facebook dont il semble être à l’origine. La Fondapol s’inquiète du fait que les géants d’Internet prennent des décisions qui touchent aux libertés publiques en dehors de tout contrôle.

Mais il semble que l’Etat n’ait toujours pas digéré l’humiliation du col de l’Échelle ?

Effectivement, le 11 mai dernier, le procureur de Gap, Raphaël Balland a fait savoir qu’une enquête préliminaire était confiée à la gendarmerie des Hautes-Alpes pour savoir si les militants de Génération Identitaire étaient passibles du délit d’immixtion dans l’exercice d’une fonction publique, en vertu de l’article 433-12 du Code Pénal. Si l’enquête s’avère concluante, les prévenus risquent 3 ans d’emprisonnement et 45000 € d’amende !

Enfin, le 4 mai, une circulaire émanant du Ministère de la justice a été envoyée à tous les procureurs pour leur rappeler l’existence, je cite, « d’infractions visant des comportements hostiles à la circulation des migrants ». Un comble alors que les militants identitaires veulent faire respecter la loi.

Et le chiffre du jour, c’est 3 millions !

C’est le nombre de billets de TGV qui seront vendus à moins de 40 euros, assure Guillaume Pépy avec l’arrière-pensée de calmer la grogne des usagers. En effet, le mouvement de grève commencé le 3 avril devrait se poursuivre jusqu’au 28 juin. Dans les colonnes du Parisien, le directeur de la SNCF explique que « Personne n’a intérêt à ce que la grève se poursuive cet été, sauf à vouloir affaiblir la SNCF définitivement ». Des gestes commerciaux sont donc consentis par l’entreprise. De plus un dispositif exceptionnel portant le nom de « SNCF Exams » sera mis en place à partir d’aujourd’hui pour permettre aux étudiants de se rendre à leurs examens. Mais encore faut-il que ceux-ci puissent se dérouler normalement !

NOUVELLES DU MONDE


Les automobilistes à nouveau ponctionnés !

C’est à partir du 20 mai que la directive bruxelloise de 2014 et traduite en droit français entrera en vigueur. Elle concerne 40 millions d’automobilistes qui devront se plier à des contrôles techniques plus rigoureux. Le nombre de points contrôlés passera de 124 à 132 mais surtout la défaillance dite critique devra être réparée dans les 24h. L’automobiliste ne disposera plus des deux mois autorisés pour procéder à la réparation. En clair, faute de réparation, son véhicule devra rester au garage sauf s’il accepte de prendre le risque d’une amende de 135 € et d’une éventuelle immobilisation de son véhicule.

Et quels sont les arguments avancés par les opposants ?

Du côté des professionnels, on redoute des difficultés à faire face à ce surcroît de contrôles et à la pression des consommateurs pour des réparations plus rapides. Tout cela entraînera nécessairement un surcoût estimé à plus de 20 %. Sans parler des contre-visites qui nécessiteront plus de temps et plus d’argent.

Du côté des associations de consommateurs, on dénonce l’objectif mondialiste de la directive européenne qui vise à faire baisser l’utilisation de la voiture et à taxer encore plus les automobilistes. Enfin dans les zones rurales où l’application de la réforme s’avère complexe, il est à craindre que des véhicules ne soient pas réparés ou bien que, faute de moyens, leurs propriétaires soient contraints de laisser leur voiture au garage.

Le Maroc rompt ses relations diplomatiques avec l’Iran

C’est suite à la fourniture alléguée d’armes au Front Polisario par l’Iran, via le Hezbollah libanais que le roi Mohamed VI a décidé de rompre avec Téhéran, le 1er mai dernier. Cela signifie un rapprochement entre le Maroc et l’Arabie Saoudite. Rabat espère également le soutien des Etats-Unis dans le conflit qui l’oppose au Front Polisario. L’ex-Sahara espagnol est actuellement occupé à 80 % par le Maroc et à 20 % par les Sahraouis.

Une zone tampon placée sous la protection de l’ONU sépare les protagonistes mais des incursions du Front sont fréquentes notamment à proximité de la frontière mauritanienne.

Alger soutient le Front Polisario depuis 1979 mais n’a guère intérêt à voir les relations se détériorer avec son voisin marocain et tient à garder une certaine neutralité dans les conflits du Moyen Orient, notamment en conservant des liens amicaux avec la Syrie et l’Iran.

En bon allié des Etats-Unis, Emmanuel Macron a été jusqu’à dire au roi du Maroc que la France ne s’opposerait pas à une frappe aérienne « éclair » sur la zone tampon de l’ex- Sahara espagnol, ce qui n’a pas manquer de contrarier Alger qui redoute une escalade du conflit.

Et la bonne nouvelle du jour est culturelle !

Après cinq années de rénovation, le Hameau de Marie Antoinette est ouvert au public pour la première fois depuis sa construction. La reine n’a pas été insensible au retour à la nature prôné par Rousseau et en 1783, elle ambitionna de faire construire une vraie ferme dans le but de sensibiliser ses enfants aux vertus de la nature. Cadre champêtre, vigne, basse-cour et moulin feront la joie des 7 millions de visiteurs qui fréquentent chaque année le château de Versailles.

Merci de nous avoir écoutés. Nous vous donnons rendez-vous demain à 7h15 pour un nouveau bulletin de réinformation sur Radio Courtoisie. La vie est belle !

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► Au fil des pages

10:45 11:45