BULLETIN DE REINFORMATION DU 17 AVRIL 2018

Patron d'émission   -  le 17 avril 2018

Bulletin de réinformation proposé par Gauthier de Saint Wolf et Erika Gauthier

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h.

 

 

GRANDS TITRES


L’Assemblée Nationale débute son examen de la loi Asile et Immigration

De lundi soir à vendredi soir le projet de loi du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb sur l’asile et l’immigration sera débattu à l’Assemblée Nationale. Il viserait selon son instigateur à “mieux accueillir les réfugiés” et “mieux renvoyer” les déboutés.

Quelles seront les probables réactions des différentes parties de l’hémicycle face à ce projet ?

Visant du moins en apparence à contenter la gauche et la droite, dans une politique chère au gouvernement actuel, ce texte fait grincer des dents sur tous les fronts. Les députés de gauche critiquent les quelques points de ce texte qui seraient censés durcir la politique migratoire de la France. Ils sont rejoints par une partie des élus de la République en Marche qui n’a manifestement pas renié ses racines socialistes. Dans les faits l’ire de la gauche est uniquement provoquée par le raccourcissement de certains délais administratifs de traitement des dossiers des demandeurs d’asile et donc de leur délai de recours. Ces mesures ne feraient pourtant qu’aligner la France aux normes préconisées par l’Union Européenne.

Ce texte n’a également pas les faveurs de la droite ?

En effet, les Républicains et surtout le Front National s’opposent à ce projet de loi, et en particulier à son volet traitant de l’intégration. Y sont en effet annoncés de nouveaux droits pour les immigrés illégaux bénéficiant de la protection subsidiaire. On retrouve sous cette appellation les demandeurs d’asile qui ne remplissent pas les conditions de reconnaissance de la qualité de réfugié mais seraient exposés à des menaces graves dans leur pays d’origine. Cette extension du statut de réfugié pourtant déjà fort permissif et dont les clandestins usent et abusent déjà n’est donc naturellement pas du goût de la droite. Est également dénoncé l’élargissement du regroupement familial aux frères et sœurs des réfugiés mineurs, qui serait d’autant plus impactant que les statuts de réfugiés et de mineurs sont attribués hâtivement aux immigrés illégaux.

Cette loi supposée maîtriser l’immigration semble donc au contraire s’évertuer à trouver de nouvelles vannes à ouvrir tout en offrant quelques mesures symboliques pour faire illusion.

Marine Le Pen à la tête des élus frontistes a présenté un contreprojet à l’Assemblée Nationale ce lundi, qui propose quant à lui des mesures fortes comme la fin du regroupement familial et la suppression du droit du sol. Ces propositions paraissent correspondre davantage aux attentes des français, qui rappelons le sont presque deux tiers à réclamer une politique migratoire plus dure et à juger qu’il y a trop d’immigrés en France. Gageons cependant que ce contreprojet ne fera pas long feu au sein d’un hémicycle qui paraît une fois de plus faire peu de cas de la volonté du peuple qu’il est censé représenter.

Attaques illégales en Syrie : un bilan pour le moins mitigé 

Le raid nocturne illégal Franco-Britannico-Américain en réaction à l’utilisation d’armes chimiques sans la moindre preuve officielle aurait été d’un point de vue militaire un véritable échec. Près de trois quart des missiles tirés ont été interceptés par la défense antiaérienne syrienne seule, et ce, sans l’aide des dernières technologies russes. Le dernier quart de missiles non interceptés n’a fait aucun mort et peu de dégâts. Certains aéroports visés n’ont même pas été atteints et le pseudo centre de recherches chimiques de Barzah qui aurait été pulvérisé, si tout s’était déroulé comme prévu, n’a été que partiellement endommagé. 

Une action militaire qui égratigne donc à peine la Syrie,

Précisons premièrement que Russie et Syrie auraient été prévenues de l’attaque. Les uns pour éviter de les provoquer et de tomber dans l’escalade. Quant à la Syrie c’est le peu de morts à déplorer qui pourraient indiquer une évacuation préparée. 

D’autre part, cette opération n’aura- nous l’avons vu – pas affecté les forces armées syriennes qui s’en sortent intactes et vont pouvoir poursuivre la reconquête du territoire national dans les prochaines semaines. Mieux, Bachar el Assad sort probablement grandi de cette affaire aux yeux d’une forte majorité de son peuple.

Les réactions russes ne se font pas attendre

Hier a eu lieu à Moscou une réunion extraordinaire du Conseil de la Douma d’Etat, au cours de laquelle les chefs de toutes les factions et les chefs de commissions ont examiné un projet de loi en réaction à l’opération Syrie.

Selon le président de la Douma JE CITE : “Il est temps pour nous de réagir à ce comportement grossier des États-Unis, au lobbying non dissimulé des intérêts américains, à la création d’obstacles au travail des entreprises russes. Il est temps de prendre « miroir » des mesures que nous imposent les Américains. “

BRÈVES DE FRANCE


Violents affrontements entre bandes et force de l’ordre à Toulouse

Les faits se sont déroulés dimanche soir dans la difficile citée de la Règneriez à Toulouse. À l’origine : le contrôle d’identité, dans la rue, d’une femme en Niqab refusant de se découvrir le visage. Les cris de cette dernière auront fait éclater la violence de groupe de jeune à proximité déjà échauffés par la mort en détention récente d’un jeune de la cité. Onze véhicules ont été incendiés ainsi que des poubelles, le commissariat de quartier a été attaqué. Un important dispositif d’ordre, 200 policiers, a été nécessaire à la défense des lieux importants, comme le commissariat, contre des jeunes particulièrement hostiles.

La première bonne nouvelle du jour est culturelle

C’est la renaissance de la forteresse de Saint-Vidal dans le Velay (haute Loire). Propriétaire depuis 2016 le nouveau maître des lieux a souhaité porter l’accent sur la transmission en proposant aux visiteurs des attractions et spectacles immersifs grâce à la participation de plus de 200 bénévoles. Le château ouvrira ses portes en juin au terme d’une grande réhabilitation des bâtiments et jardins. Bâtie au début du XVIe siècle par l’architecte italien Sebastiano Serlio, cette forteresse fut assiégée par les troupes d’Henri IV sans jamais tomber.

Le prénom Jihad refusé à l’État civil

Le 13 avril, le tribunal de grande instance de Toulouse, en conformité avec l’article 57 du code civil, a refusé la demande de l’inscription du prénom Jihad – « lutte » ou « combat » en arabe – sur l’acte d’état civil d’un bébé. Cette décision faisait suite à l’inscription d’un nouveau-né à l’état civil de Toulouse le 2 août 2017, au prénom de Jihad. Dans une ville marquée par les attentats islamistes de 2012, la mairie avait décidé de saisir le procureur de la République. Ce n’est pas la première fois que la justice refuse l’inscription à l’État civil du prénom Jihad, puisqu’en 2012 à Avignon et en 2016 à Roubaix, la justice avait déjà eu à intervenir pour des cas similaires.

Le Renseignement militaire peine à trouver des traducteurs.

Réunissant presque 2 000 personnes, civiles et militaires issues des 3 armées, la DRM (pour Direction du renseignement militaire) est LE service de renseignement des armées. Elle fournit du renseignement d’intérêt militaire aux forces en opérations et éclaire la prise de décision des autorités.

Problème… La DRM rencontre des difficultés pour recruter des linguistes spécialistes de langues rares. Elle peine notamment à trouver des traducteurs pour décrypter des communications au Moyen-Orient et dans la région du Sahel, où existent de nombreux dialectes des langues berbères.

La DGSE avait déjà rencontré des problèmes similaires.  La masse de données étant de plus importante et les enjeux d plus en plus stratégiques, la DRM réfléchirait à des systèmes de traduction automatisés.

NOUVELLES DU MONDE


Britanniques et américains accusent les russes d’une attaque informatique à leur encontre

Des millions de routeurs, de commutateurs réseaux et de pare-feux britanniques et américains, ont été piratés en exploitant des failles de sécurité. Cette véritable prise de contrôle de matériel informatique pourrait permettre d’accéder aux données stockées, ou encore, de préparer des attaques plus sophistiquées. Selon ce que le département de la sécurité intérieure américain, le FBI et le National Cyber Security Center, ont annoncé hier, ces attaques informatiques seraient financés par les russes. Elles auraient été préparées depuis un an et n’auraient pas de liens avec les frappes en Syrie.

Bande de Gaza : l’armée israélienne continue d’abattre des manifestants

Vendredi, plus de 30 manifestants ont été touchés par des tirs de l’armée Israélienne lors de violents heurts à la frontières de la bande de gaza. L’armée de Tsahal, qui a déjà abattu 30 palestiniens ces deux dernières semaines justifie ces tirs par des jets, de la part des manifestants, de cocktails Molotov, d’engins explosifs et rejette toujours les critiques dénonçant son utilisation de balles réelles. Le mouvement de protestation, lancé le 30 mars et baptisé « la marche du retour », mobilise des dizaines de milliers de palestiniens. Les manifestations doivent officiellement cesser le 14 mai prochain, jour de la Nakba (traduisez « catastrophe ») pour les palestiniens, anniversaire de la création de l’état d’Israël en 1948. La bande de Gaza subit le blocus Israélien depuis maintenant plus de 10 ans.

Éphéméride : le 17 avril 1975 les Khmers rouges entraient dans Phnom Penh.

Il allait s’en suivre quatre ans de dictature communiste. Sous le régime khmers, le Cambodge aller perdre prix de 20 % de sa population à cause de la volonté de purification des dirigeants communistes. Dans ce but de nettoyage des mauvaises pensées dans le cerveau des gens, de nombreux camps de travail sont ouverts dans lesquels les gens ne survivent pas plus de trois mois en général. Après un peu plus de trois ans de dictature c’est grâce à une révolte initiée par les voisins vietnamien que  le régime khmers tombe et l’amplitude de l’horreur et révéler au monde entier.

L’OJIM (l’observatoire du Journalisme) analyse la faible couverture médiatique qu’ont reçue les manifestations contre la politique immigratoire en Allemagne.

Depuis le début de l’année 2018, les agressions commises par les clandestins ont déclenché des réactions en Allemagne. On peut citer celle du 3 février 2018 à Cottbus après deux attaques au couteau commises par des adolescents syriens. Mais aussi deux autres attaques en mars pour protester une nouvelle fois contre la politique d’immigration de la chancelière Merkel à Zwickau et encore à Cottbus. La semaine suivante avait lieu une manifestation à Kandel suite au meurtre d’une adolescente de 15 ans par un Afghan.

L’Ojim, site internet qui œuvre aussi pour la réinformation, a analysé la couverture médiatique de ces événements. Pour les médias français ou anglo-saxons qui ont couvert ces manifestations, citent presque toujours une proximité avec de « groupuscules d’extrême droite » et les violences voisine. Les articles minimisent aussi presque systématiquement les problèmes de délinquance liés aux immigrants. Stratagème classique des médias de masse du système.

Le chiffre du jour est 10.

Presque 10, c’est l’écart des coûts de la main d’œuvre au sein de l’Union européenne

En 2017, le coût moyen horaire de la main-d’œuvre est de 26,8 euros. Mais cette moyenne masque le fossé entre les deux extrêmes, la Bulgarie (4,9 euros) et le Danemark (42,5 euros). La main d’œuvre de France a un coût horaire 36 euros en moyenne. Ce nombre la classe en cinquième position des pays à plus forts coûts horaires.

Ces coûts comprennent les salaires mais aussi les coûts “non salariaux”, tels que les cotisations sociales. Là aussi, les écarts de répartition témoignent de la différence des systèmes économiques en Europe. Ainsi, les coûts non salariaux représentent presque 33% du coût total en France contre 7% à Malte.

Et la bonne nouvelle du jour est archéologique! 

Un enfant passionné de 13 ans et un archéologue amateur ont découvert sur une  île allemande un trésor de pièces et des bijoux datant du Xe siècle.  Les pièces les plus récentes sont de l’époque du roi Harald 1er. C’est ce roi  converti au catholicisme qui commence à l’imposer dans les pays nordiques.  Comme clin d’œil, les inventeurs de la technologie Bluetooth l’on appeler de cette manière car son surnom était Harald dent bleu en anglais, Bluetooth. Et le logo de la technologie est le mélange des deux runes signifiant B et T initiales de son surnom.

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

♫ Musique

10:30 10:45