BULLETIN DE REINFORMATION DU 16 MARS 2018

Patron d'émission   -  le 16 mars 2018

Bulletin de réinformation proposé par Alix Lachouette et Gauthier de Saint Wolf, avec la contribution d’Yvain, Raoul, Camille et Christian.

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h

 

 

GRANDS TITRES


 

Les gouvernements occidentaux condamnent la Russie à l’unisson dans l’affaire de la tentative d’assassinat en Angleterre

L’empoisonnement d’un ancien agent secret russe et de sa fille à Salisbury le 4 mars dernier continue de défrayer la scène politique occidentale. Pour rappel Sergueï Kripal, un ex agent double russe qui résidait en Angleterre, y a été retrouvé inconscient début mars. Le diagnostic a par la suite révélé qu’il avait été empoisonné par un agent innervant qui aurait été mis au point par les Soviétiques il y a quelques décennies.

Les soupçons de la communauté internationale se sont portés sur la Russie.

Sergueï Kripal aurait trahi la Russie au profit des Britanniques jusqu’au début des années 2000. Une enquête a été lancée, dont les conclusions semblent sans appel à en croire la dirigeante britannique Theresa May. Elle a ainsi publiquement accusé “un usage illégal de la force par l’État russe contre le Royaume-Uni”. Des sanctions contre la Russie ont fait suite à cette déclaration, et comprennent notamment l’expulsion de presque la moitié des diplomates russes présents en Angleterre, accusés d’être des agents de renseignement non déclarés.

Si la Russie a depuis le début de l’affaire déclaré être à la disposition des Britanniques pour l’enquête et clamé son innocence, les pays de l’OTAN ont néanmoins fait bloc avec le Royaume-Uni.

Les dirigeants français, américains et allemands ont ainsi soutenu Theresa May dans un communiqué commun publié mercredi. Dans celui-ci, ils estiment que la responsabilité russe est la seule explication plausible à cet empoisonnement. La Russie a promis des mesures de représailles, qualifiant la position du Royaume-Uni d’irresponsable. De son côté, le Général des services de sécurité russes estime que l’empoisonnement pourrait avoir été commis par le Royaume-Uni ou un pays tiers afin de «blâmer et noircir la Russie». Plus de 25 ans après la dislocation de l’URSS il apparaît donc comme lors de chaque incident diplomatique que les alliances ont donc peu bougé.

 

Le Sunday Mirror publie une terrifiante enquête sur un réseau de pédophilie à Telford.

Les journalistes britanniques ont trouvé les preuves d’un gigantesque scandale d’abus sexuels sur mineurs de Grande-Bretagne. Plus de 1 000 enfants, la plupart des jeunes filles blanches, ont été drogués, maltraités, violés et parfois tués par des auteurs très majoritairement d’origine pakistanaise et bangladaise et de religion musulmane. Il y aurait plus de 200 criminels impliqués et les abus se poursuivent d’après les victimes encore en 2018.

Les récits sont encore plus sordides que ceux d’un film d’horreur.

Ces jeunes filles étaient repérées à 11 ans, attirées, rendues dépendantes à la drogue, battues et violées. En 2000, Azhar Ali Mehmood assassine Lucy Lowe en brûlant sa maison. Il tue en même temps sa mère et sa sœur comme un avertissement pour les autres qui pourraient s’exprimer. S’il a été condamné pour le meurtre, il n’a jamais été inculpé pour un quelconque crime sexuel. Le chauffeur de taxi l’avait pourtant violée plusieurs années, forcée à avorter 3 fois mais aussi à accoucher de deux enfants issus de viol alors qu’elle n’avait que 14ans.

Pendant 40 ans, ceux qui savaient n’ont rien dit.

Depuis 30 ans certaines victimes ont essayé de parler. La mère de Becky, une autre proie décédée, explique qu’elle s’était rendue plusieurs fois au commissariat, en vain. Elle avait même apporté une liste des bourreaux, sans que personne n’y jette un œil. Les dossiers montrent que les enfants étaient traités comme des prostituées plutôt que comme des victimes.

Selon le journal, les autorités locales étaient au courant, des médecins, policiers, assistantes sociales et professeurs également. Une jeune fille interrogée explique qu’elle était forcée à prendre la pilule du lendemain d’une clinique locale au moins deux fois par semaine, sans que personne ne pose de questions. En plus de fermer les yeux, certains auraient même freiner les enquêtes.

Cette tragédie rappelle une précédente affaire britannique étouffée elle aussi pendant des années.

Cela rappelle en effet les viols collectifs de Rotherham. Il y a 3 ans, un rapport britannique indiquait que des hommes britanniques d’origine pakistanaise étaient coupables d’agressions sexuelles sur des fillettes de 12 ans. L’incurie et le déni obstiné des autorités locales étaient aussi mis en cause. Les faits se sont produits des années 1980 jusqu’en 2011 au moins. Plus de 2000 viols sur mineurs ont été commis en à peine un an dans ces villes du Nord du pays.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

L’Éducation Nationale cache une politique de discrimination pro-immigrants sous de sombres acronymes.

Dans une lettre au maire de Ponthoile, un village de la Somme, l’inspecteur d’académie d’Amiens l’informe qu’il veut proposer un “retrait de deux moyens d’enseignement” à son école locale. Dans la novlangue de l’Education Nationale, un “moyen d’enseignement” désigne une classe, et le “retrait d’un moyen d’enseignement” signifie la fermeture d’une classe. L’école ne comptant que 2 classes, cela signifie la fermeture de l’établissement. Les habitants du village sont victimes de la nouvelle politique de REP. Oui, les REP ou Réseau d’Education Prioritaire. Ces réseaux ont remplacé les anciennes ZEP (Zones d’éducation Prioritaire). En réalité, ces zones recoupent en grande partie un autre acronyme étatique : les ZUS, ou Zone Urbaine Sensible. En bref, les campagnes se vident de leurs professeurs car ceux-ci sont re-mobilisés dans des quartiers où un habitant sur deux est issu de l’immigration, notamment Maghrébine.

Les Français sont en majorité contre la mondialisation

A l’occasion du 6e printemps de l’économie, un sondage a été réalisé par l’entreprise OpinionWay sur les Français et la mondialisation. Il en ressort que 60% des Français interrogés ont une mauvaise opinion de la mondialisation. Ils ont jugé entre autres que celle-ci bénéficie aux continents américain et asiatique mais a, au contraire, des effets négatifs sur l’Europe. Il est également intéressant de noter qu’en majorité les personnes interrogées estiment que les règles des échanges commerciaux sont fixées par les firmes multinationales plutôt que par les États. Ce sondage se focalisait pour l’occasion sur la facette économique du phénomène. Il n’a donc pas abordé la question migratoire, conséquence pourtant directe de la libre circulation des personnes engendrée par la mondialisation.

Les retraités étaient hier dans la rue pour défendre leur pension

Jeudi 15 mars, entre 39 000 et 68 000 retraités défilaient dans les rues de Marseille, Tours, Lyon, ou encore Reims. Plusieurs syndicats avaient appelé à manifester pour défendre la valeur de leur pension. Les retraités accusent le gouvernement de favoriser les marchés financiers au détriment de leur pouvoir d’achat, menacé par la hausse de la CSG qu’a décidée Emmanuel Macron. Le Président, en visite à Tours, a déclaré ne pas avoir senti de colère après plusieurs bains de foules. Notons qu’Emmanuel Macron doit en bonne partie sa victoire présidentielle aux seniors. Les retraités ont en effet majoritairement voté pour lui au second tour de l’élection, alors qu’ils avaient plutôt voté pour le candidat dit « conservateur » des Républicains au premier tour.

Les mesures d’un maire LR contre la délinquance

À Rillieux-la-Pape dans le département du Rhône, le maire LR Alexandre Vincendet a fait de la sécurité son cheval de bataille. Sa nouvelle mesure : en plus de sanctionner les jeunes délinquants, leurs parents seront également privés d’aides municipales. “Pour les jeunes qui sont délinquants et dégradent du bien public, leurs parents verront leurs aides municipales suspendues le temps des réparations”. Et l’édile d’ajouter : “les parents étant responsables, c’est un peu compliqué d’accorder une aide municipale à ces familles si leur enfant mineur vient de commettre des dégradations. Les habitants le comprennent”. Alexandre Vincendet a également précisé qu’un groupe de travail était à l’œuvre pour faire en sorte que la mesure s’inscrive correctement dans le cadre législatif.

L’affaire Maëlys, entre désinformation et réinformation

L’enquête autour de la fillette Maëlys connaît un nouveau rebondissement : le procureur de Grenoble dément les dires de plusieurs médias. En effet, il a affirmé qu’aucune trace ADN de la fillette n’avait été trouvée au domicile du suspect. Contrairement à ce que relayaient Le Parisien et RTL. Une désinformation qui n’aide pas à tirer au clair cette affaire, où les circonstances restent encore bien troubles malgré l’aveu de Nordahl Lelandais.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

L’Australie invite les fermiers blancs sud-africains persécutés

Peter Dutton, ministre de l’Intérieur australien a annoncé que son pays serait prêt à accueillir les fermiers blancs d’Afrique-du-Sud en leur octroyant des visas humanitaires. Ceux-ci sont en effet ciblés par des violences criminelles et des assassinats de plus en plus fréquemment.    

A cela s’ajoute une récente réforme du gouvernement sud-africain visant à leur saisir leurs terres sans compensation. Alors que l’Australie durcit sa position sur les immigrés d’Afrique centrale, elle n’est pas pour autant contre un l’accueil de fermiers sud-africains blancs. Peter Dutton a en effet déclaré à leur sujet “Ils travaillent dur, s’intègrent bien dans la société australienne et contribuent à faire de nous un meilleur pays, ils sont le type de migrants que nous voulons dans notre pays”.

Washington annonce des sanctions contre Moscou pour la soit disant ingérence russe dans les élections américaines.

Jeudi 15 mars une série de sanctions contre 19 personnalités ont été prises. Il s’agit notamment du gel de leurs avoirs et l’interdiction de tout américain de commercer avec eux. Il sont accusés d’avoir acheté des publicités et créer de faux compte sur les réseaux sociaux pour mentir et attiser les débats sur les sujets sensibles de la campagne présidentielle. Le Renseignement Intérieur et les Services Secrets de l’armée russe sont aussi condamnés.

Cela peut paraître surprenant puisque cette affaire d’ingérence était jusqu’ici l’argument de l’opposition. Devant l’ampleur de l’affaire, le président Trump n’aurait pu rester inactif.

Les jeunes socialistes suisses veulent abolir les fêtes chrétiennes

C’est ce que nous apprend Breizh-Info dans l’un de ses récents articles. A l’occasion de leur congrès, les jeunes socialistes du canton de Zurich ont appelé à l’abolition des fêtes chrétiennes. Dans le viseur, Pâques, la Pentecôte, l’Ascension ou encore Noël. Mais ne nous y méprenons pas, c’est la culture catholique qui est combattue ici et non une quelconque laïcité qui serait invoquée. En effet, ils mettent au même rang l’oppression des femmes dans l’Islam et l’interdiction de l’ordination des femmes dans l’Eglise catholique. Une conception de la misogynie qui relève plus de l’interprétation idéologique plus que d’une objective comparaison !

Une série télévisée pour lutter contre l’immigration depuis le Nigeria

Tel est l’objectif des 420 000€ investis en début d’année par les autorités suisses. La série, intitulée « Missing Steps », « Les étapes manquées », raconte l’histoire fictive d’un Nigérian. Mu par des motivations économiques, il gagne illégalement l’Europe. A travers cette série, les autorités suisses cherchent à déconstruire le mythe de l’Eldorado européen. La première diffusion terminée, 200.000 DVD vont être distribués aux Nigérians demandeurs d’un passeport vers l’Europe. Doutons que cela suffise à enrayer définitivement l’immigration mais l’initiative a le mérite d’exister. Notons entre autres le choix stratégique de s’adresser au Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique et à la forte croissance démographique.

 

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR EST EDITORIALE !

L’Institut Iliade publie un premier manifeste

Cet ouvrage intitulé « Ce que nous sommes. Aux sources de l’identité européenne » réunit un ensemble de textes originaux et fondateurs, exprimant une vision du monde centrée sur la figure pérenne de l’homme européen. En rupture avec la doxa des « déconstructeurs », contre ceux qui nient le récit national et européen, contre les idéologues du « vivre ensemble » sur la tabula rasa de notre identité, le message porté par l’institut ILIADE incite les Européens à prendre conscience de leur identité. Non seulement par la mémoire de leurs origines, mais surtout en assumant une certaine façon de voir monde, une certaine philosophie ancestrale.

Merci de nous avoir écoutés. Nous vous donnons rendez-vous lundi à 7h15 pour un nouveau bulletin de réinformation sur Radio Courtoisie. En vous souhaitant une excellente fin de semaine !

 

 

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► L.J. du droit et des libertés

18:00 21:00