BULLETIN DE REINFORMATION DU 13 MARS 2018

Patron d'émission   -  le 13 mars 2018

Bulletin de réinformation proposé par Gauthier de Saint Wolf et Christian Biber

 

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

Version texte


 

GRAND SUJETS

► Hier se déroulait la 9ème cérémonie des Bobards d’or organisé par la Fondation Polémia.

Le rendez-vous était donné à 19h30 et la foule se pressait à l’heure dite aux portes du théâtre du Gymnase à Paris. Nous vous avions présenté tous les bobards au fur et à mesure dans nos diverses éditions du bulletin de réinformation. Ne gardons pas le suspense plus longtemps. Le grand vainqueur de la soirée est Yann Moix sur son traitement des immigrés clandestins de Calais. Selon lui, ils étaient gazés, traqués et venaient en France parce qu’ils connaissaient je cite « Victor Hugo sur le bout des doigts », l’ayant lu en farsi. Mais Yann Moix est suivi de près par l’ensemble des médias pour le traitement de l’affaire Théo. A noter également la remise du grand prix du jury à l’AFP pour son œuvre passée et présente, et toujours dans les propositions des bobards d’or.

Mais il y a eu d’autres interventions Gauthier pendant cette cérémonie.

En effet. Raheem Kassan responsable de Breitbart News est venu remercier la fondation Polémia et son président Jean Yves Le Gallou, pour le concept de cette cérémonie. Il a ensuite précisé qu’après se présence l’année dernière, il avait soufflé l’idée à Donald Trump. Celui-ci a donc remis en janvier ces JE CITE « Fake News Awards » pour les plus gros mensonges de la presse étasunienne. Ce sont aussi succédé sur la scène Breizh Info, l’Observatoire du journalisme Français et le Salon Beige, trois exemples de sites chasseurs, traqueurs de bobards en France et site de réinformation.

Quel bilan peut-on tirer de cette cérémonie Gauthier ?

Il faut plutôt poser la question aux organisateurs. Écoutons Nicolas de la fondation Polémia (cf. bande son).

 

► Haro sur la liberté d’expression au Royaume-Uni en fin de semaine dernière Christian

Ces trois derniers jours ont été mouvementés à la frontière britannique, alors que devait se tenir un événement sur la liberté d’expression à Londres, à l’appel de la branche britannique du mouvement Génération Identitaire. Martin Sellner, dirigeant de la branche autrichienne du mouvement, était invité à tenir un discours sur la liberté d’expression lors d’un rassemblement déclaré à Londres, dans le célèbre Hyde Park. Il devait s’y rendre en compagnie de sa petite amie Brittany Pettibone, journaliste indépendante états-unienne de la réinfosphère, qui devait en profiter pour conduire une entrevue avec Tommy Robinson, journaliste indépendant et figure de la droite alternative britannique. A leur arrivée au Royaume-Uni, ils ont tous deux été arrêtés puis placés dans un centre de détention durant trois jours avant d’être expulsés vers l’Autriche. La raison invoquée pour cette expulsion est le motif de leur visite ainsi que la nature de leur engagement et des idées qu’ils défendent.

Mais ce ne sont pas les seuls à avoir fait face à ce genre de traitement ces derniers jours

Quelques jours après cette première affaire, la journaliste indépendante canadienne Lauren Southern a elle aussi rencontré des difficultés à la frontière britannique. Alors qu’elle revenait d’Afrique du Sud où elle a filmé un reportage sur les fermiers blancs et qu’elles venait de participer à des conférences en Pologne et en Belgique, la jeune journaliste devait également se rendre au Royaume-Uni. Au moment de franchir la frontière à Calais, elle a été interrogée par la police des frontières britanniques au sujet de ses engagements politiques, de son éventuelle JE CITE « radicalisation chrétienne » et de son JE CITE « racisme », en faisant référence à des tracts qu’elle avait distribués avec Tommy Robinson le mois dernier. Suite à cet interrogatoire, elle s’est vue refuser l’entrée du pays et s’est vue signifier une interdiction permanente de pénétrer au Royaume-Uni. Une fin de semaine mouvementée au Royaume-Uni donc, alors que le pays est accusé par certains acteurs de la droite nationale locale d’être laxiste avec les islamistes et les clandestins.

 

BRÈVES DE FRANCE

Le ministre des Outre-Mer annonce des mesures d’urgence à Mayotte

Depuis déjà trois semaines cet archipel est en proie à une grève générale visant à protester contre l’insécurité et l’immigration clandestine. Mayotte connaît en effet une immigration massive depuis plus d’une dizaine d’années. Près de la moitié des insulaires sont de nationalité étrangère et le plus souvent en situation irrégulière. Ces immigrants clandestins, venant en majorité des Comores, sont accusés par les Mahorais de vols et de violences. La ministre a évoqué la possibilité de donner à la maternité de Mayotte un statut extraterritorial afin d’empêcher l’abus de droit du sol s’y déroulant actuellement. Des moyens supplémentaires afin d’intercepter les embarcations d’immigrés illégaux ont également été annoncés. Les responsables locaux du mouvement de protestation n’ont pas été convaincus par ces mesures, déclarant que celles-ci ne résoudront rien sur le long terme.

Santé : pas d’écran avant l’âge de trois ans

Caroline, la mère de César, 3 ans, a témoigné hier sur BFMTV. Elle a cru son enfant autiste jusqu’à ce qu’elle découvre que ses problèmes d’audition, de compréhension et son grand retard étaient dû à la télévision : «Il n’y a pas la télé, mais il y a des jouets devant lui il et il ne sait pas quoi en faire. » explique la maman. Elle décide, suite aux conseils d’un pédiatre d’arrêter toute exposition aux écrans. En seulement 15 jours, César change de comportement : d’après Caroline, JE CITE « Rien que faire un bisou, il ne le faisait pas avant ». Des cas comme le sien, Anne-lise Ducanda, médecin de protection maternelle et infantile, en rencontre sept fois plus qu’il y a quinze ans.JE CITE « Nous on pense que ça peut être une génération d’enfants sacrifiés. Donc on fabrique du handicap alors que l’enfant est né sans handicap, c’est un risque de santé publique considérable c’est à notre avis toute la société qui est menacé par ce fléau.»

Des législatives partielles difficiles pour En Marche !

Tandis que le candidat LREM a été tout juste réélu en Guyane ce dimanche, le premier tour en Haute-Garonne a lui été marqué par une très forte chute du représentant de la majorité par rapport au scrutin de juin dernier. La victoire de Lénaïck Adam, représentant du parti présidentiel en Guyane, s’est joué à un cheveu. Seules 213 voix le séparaient de Davy Rimane, le candidat soutenu par La France Insoumise. Pour ce qui est de la huitième circonscription de Haute-Garonne, le député PS devance très largement le candidat LREM. Joël Aviragnet a en effet réuni deux fois plus de voix que son adversaire Michel Montsarrat ! Les deux hommes s’affronteront le 18 mars au second tour. Le bilan est donc loin d’être fameux pour LREM dont les deux candidats ont perdu des voix entre le scrutin de juin et celui de dimanche. Les élections législatives avaient été invalidées par le Conseil constitutionnel dans ces deux circonscriptions : dans l’une pour absence d’assesseurs dans trois bureaux de vote, et dans l’autre pour absence de transmission des listes d’émargements à la préfecture.

Carrières-sous-Poissy : une gigantesque décharge causée par des Roms

Depuis près de 10ans, à Carrières-sous-Poissy dans les Yvelines, la succession de dépôts sauvages venant de plusieurs camps de Roms a donné naissance à une immense décharge à ciel ouvert à 15 km de Paris. S’étendant sur près de 300 hectares, soit 7 terrains de rugby, la décharge régulièrement alimentée n’a cessé de s’étendre depuis une décennie. Une pétition a été lancée par des riverains excédés. Une manifestation sera organisée sur place le 31 mars prochain.

Mort d’Hubert de Givenchy, figure de l’élégance à la française

Robe longue, diadème… La mythique tenue d’Audrey Hepburn, fut réalisée par Hubert de Givenchy. Le 10 mars dernier s’est éteint ce grand Monsieur qui a contribué à la grandeur de la haute couture française. Ce couturier à la vision moderne et sobre habilla de la manière la plus chic les plus jolies femmes, Lauren Bacall, Jackie Kennedy et bien sûr l’actrice de « vacances romaines », qu’il comptait parmi ses amis proches. Natif de Beauvais, ce grand homme d’1,98 m cultivait une élégance raffinée, épurée, que l’on retrouve dans ses créations. Hubert de Givenchy recevra le « dé d’or » à deux reprises. Il se tiendra toute sa vie à son principe selon lequel le vêtement « doit suivre le corps d’une femme, et non l’inverse ».

C’était un 13 mars 1634

A Paris se tenait cette année la première séance de ce qui allait devenir l’Académie française. Officiellement ses missions lui sont données par lettres patentes en 1635 mais sous l’impulsion de Richelieu elle s’était déjà réunie. Cette assemblée avait et a toujours pour but de normaliser et de perfectionner la langue française. Rappelons qu’à
cette époque le français vient de devenir la langue officielle de l’état grâce à l’édit de Villers-Cottêret. Mais il existe entre le nord et le sud, avec les différentes langues régionales de grandes disparités que cette académie doit gommer. Elle rédige ainsi un dictionnaire qui fait référence et qui est régulièrement revu, corrigé et augmenté. De plus l’académie rend des avis par rapport aux réformes faites sur l’apprentissage de la langue française. Elle avait ainsi au sujet de l’écriture inclusive formulée une solennelle mise en garde

 

NOUVELLES DU MONDE

20 contrats industriels signés entre la France et l’Inde lors de la visite d’État

Comme la plupart des visites de chefs d’États en Inde ou en Chine, la tournée indienne d’Emmanuel Macron s’est agrémentée de nombreux contrats industriels signés. Si une partie de ceux-ci n’étaient que de moyenne ampleur voir uniquement des accords de principe, l’un d’entre eux sort du lot. Le groupe français Safran a en effet signé un contrat de 12 milliards d’euros avec une compagnie aérienne indienne portant sur la fourniture de moteurs pour équiper 155 avions moyen-courriers. Le premier producteur mondial de moteurs d’avions affirme donc sa mainmise sur le marché. On peut toutefois regretter que plus de la moitié de ces moteurs soient amenés à être assemblés directement en Inde et non en France, ce contrat contenant une clause amenant à l’ouverture d’une usine sur place.

L’Union européenne renouvelle les sanctions contre la Russie

Les 28 pays membres de l’UE ont prorogé hier jusqu’au 15 septembre 2018 les sanctions appliquées contre 150 responsables russes et ukrainiens pour leurs « actions menées contre l’intégrité territoriale de l’Ukraine ».

« Une évaluation de la situation a montré qu’un changement du régime des sanctions ne se justifiait pas », explique dans un communiqué le conseil de l’Union européenne. La décision devrait entrer en vigueur le 13 mars prochain lors de sa publication au journal officiel de l’UE.

Ces sanctions s’inscrivent dans une série de mesures prises par l’UE en réaction à la crise en Ukraine, dont notamment des sanctions économiques visant des secteurs spécifiques de l’économie russe et des mesures restrictives en réponse à l’annexion illégale de la Crimée et de Sébastopol.

Elon Musk se dit favorable à la politique protectionniste de Donald Trump

Fondateur de la marque de voitures électriques à succès Tesla, Elon Musk a récemment fait parler de lui en envoyant sa propre Tesla vers Mars dans le cadre de son programme spatial Space X. Le PDG à l’attitude branchée s’est déclaré favorable aux mesures protectionnistes pour lesquelles Donald Trump a été voué aux gémonies par les médias du monde entier. Un soutien de poids donc, pour le président américain, alors même que les deux hommes s’étaient trouvés en opposition concernant les accords de Paris sur le climat. « Une voiture américaine vers la Chine paye 25% de droits d’importation, mais une voiture chinoise vers les États-Unis paye seulement 2,5%, soit dix fois moins » dénonce le PDG de Tesla.

Donald Trump fait l’éloge de la peine capitale dans la lutte contre le trafic de drogue

Le président américain a souligné jeudi, lors d’un sommet sur la crise des opiacés aux États-Unis, les résultats probants obtenus dans certains pays grâce à l’institution de la peine de mort pour lutter contre le trafic de drogue.

Il a ainsi rappelé les dégâts importants causés par les trafiquants avant d’affirmer : « Certains pays ont une peine très, très dure, la peine ultime (…) et d’ailleurs, ils ont beaucoup moins de problèmes de drogue que nous ». Donald Trump a ensuite réaffirmé sa volonté d’affermir les peines pour lutter contre les ravages de la drogue dans son pays.

En mai dernier, le milliardaire avait déjà loué la fermeté dont fait preuve le controversé président philippin Rodrigo Duterte dans la lutte contre ce fléau.

Oppositions à l’ONU sur la question syrienne

Alors que les troupes de Bachar el-Assad continuent leur offensive sur la Ghouta Orientale dernier bastion de l’État Islamique, la communauté internationale s’écharpe à ce sujet. Les États-Unis réclamant une trêve et n’obtenant pas l’accord immédiat du Conseil de Sécurité ont menacé à mots couverts d’outrepasser celui-ci. Soutenus par la France et le Royaume-Uni notamment, ils s’opposent à la Russie qui elle soutient le gouvernement syrien. L’ambassadeur russe à l’ONU a dénoncé la mise en cause de son pays, accusant les pays occidentaux de défendre une ligne politique sous couvert de motifs humanitaires. Il a fait valoir que la Syrie était en son droit de se défendre contre des terroristes.

La Goutha bientôt libérée

En 2013, trois groupes islamistes se partageaient cette vaste région de 15.000 km² située au sud de la Syrie. Chacun de ces groupes détenant une ville clé : Douma entre les mains de L’armée de l’islam, Arbine, occupée par le groupe Faylaq al-Rahmane et enfin Harasta, soumise au Front al-Nosra.

Une étape clé s’est achevée tout récemment : L’armée russe a isolé ces trois groupes, les forçant à se replier dans leurs villes respectives. Tout soutien mutuel entre ces groupes est donc devenu impossible… Il ne leur reste que 50 km² et probablement plus que quelques semaines à vivre… Notons cependant Damas, ville stratégique de la Goutha, récemment libérée n’est pas pour autant épargnée des bombardements islamistes, encore à portée.

Côté civils, nombreux sont ceux toujours détenus en otage par les islamistes… Ces derniers, aux abois, ont abattu froidement ceux qui ont tenté de fuir ces derniers jours.

L’armée russe a également signalé que des combattants du front Al-Nosra se sont rendus ce samedi 10 mars, indiquant une capitulation toute proche de leurs forces dans la Goutha.

 

 

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► L.J. du lundi soir

18:00 21:00