BULLETIN DE REINFORMATION DU 11 JANVIER 2018

Patron d'émission   -  le 11 janvier 2018

Bulletin de réinformation proposé par Ericka Gauthier et Julien d’Estrago

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00.

 

 

Version texte

GRANDS TITRES

Cent femmes refusent de mettre tous les porcs dans le même sac


Mercredi, Le Monde a publié une tribune signée par cent femmes, qui réclament une “liberté d’importuner” pour les hommes, c’est-à-dire de draguer des femmes sans passer pour des harceleurs. Parmi les signataires figurent notamment Catherine Deneuve, Elisabeth Lévy ou encore Sophie de Menthon. Ces femmes se réclament du féminisme, mais refusent pour autant de sacrifier au fameux mot-dièse “balance ton porc” qui a occasionné selon elles un bon nombre de dénonciations calomnieuses, qui bafouent les droits de la défense et ont parfois ruiné la vie de certains hommes injustement dénoncés sur les réseaux sociaux.

Pourtant, une grande majorité de féministes se sont réjouies que la parole des femmes puisse être libérée ?

Il semblerait que cette libération de la parole soit à sens unique, ca des réactions indignées ont ponctué toute la journée d’hier. Ce qui choque, c’est surtout que des femmes puissent refuser de réduire la féminité au seul corps féminin. En effet, selon les signataires de la tribune, le harcèlement affecte parfois le corps des femmes mais en aucun cas leur dignité. Celles parmi elles qui sont mères affirment ainsi vouloir apprendre à leurs filles à se défendre face à d’éventuels agresseurs sans passer en permanence pour ses victimes. Et sans non plus tomber dans une nouvelle forme de puritanisme, qui viserait à bannir purement et simplement toute forme de galanterie ou de séduction.

Cette tribune n’a pas du plaire à tout le monde…

Non, en effet ! Plusieurs personnalités ont réagi, comme Ségolène Royal ou Caroline de Haas. Même le ministre Marlène Schiappa a indiquer sur Twitter avoir des doutes sur l’exactitude des faits cités en exemple par les auteurs de la tribune. En tout cas, le mouvement féministe a semble-t-il du mal à admettre la contradiction en son propre sein.

 

Immigration : les mesures du gouvernement sont-elles pertinentes ?

Le gouvernement a mis sur la table un projet de loi « asile et immigration » et multiplie les annonces publiques avant de la soumettre aux parlementaires. Mais les Arvernes, un groupe de hauts fonctionnaires, d’économistes, de chefs d’entreprise et de professeurs d’université, doutent de l’ambition présidentielle sur ce sujet. Derrière l’apparence d’une politique plus rigoureuse que sous la présidence Hollande se cacherait pour eux une réalité diamétralement opposée : la poursuite d’une immigration massive, incontrôlée, face à laquelle les moyens juridiques et financiers dédiés sont en baisse. 

Pourtant, plusieurs associations défendant les clandestins dénoncent une politique sévère de Macron concernant l’immigration ?

Cependant le gouvernement français prend des mesures favorables à l’immigration. La circulaire Valls de 2012, augmentant de 30 % les régularisations des étrangers en situation irrégulière depuis cinq ans et dont l’abrogation était attendue, a été maintenue. Alors qu’une réduction des moyens de l’Aide Médicale d’État était également attendue, la loi de finances pour 2018 augmente de 108 millions d’euros des moyens médicaux consacrés aux clandestins. Les moyens que le gouvernement déploiera en Afrique pour constituer des équipes sur place chargées d’examiner les demandes ne dissuaderont pas les déboutés de l’asile de franchir le Sahel pour rejoindre l’Europe. Mais ils engendreront des coûts considérables…

Quelle conclusion peut-on en tirer?

Après huit mois de pouvoir, la politique de lutte contre l’immigration est similaire à celle du quinquennat précédent, entre impuissance et respect des conventions internationales. Depuis l’été 2015, près de 1,5 million de migrants ont rejoint l’Europe, surtout en Allemagne. Plus de la moitié d’entre eux sont partie des centres d’accueil allemands pour se disperser en Europe où les frontières intérieures ont été supprimées. Les Arvernes proposent des mesures à prendre d’urgence, faute de quoi JE CITE : « les grands discours ne suffiront plus pour masquer une réalité qui s’impose à tous : l’immigration massive et incontrôlée, n’est que le début de migrations plus vastes au XXIe siècle qui viendront fragiliser, diviser et miner l’unité nationale et européenne. »

BRÈVES DE FRANCE

Le gouvernement publie des « lettres types » de licenciement

L’élément humain n’a pas fini d’être la principale variable d’ajustement des entreprises pour maintenir le chiffre d’affaire. Hier, le secrétaire d’état Benjamin Griveaux a justifié la publication de lettres de licenciement type au journal officiel. Selon lui, le but n’est pas JE CITEE « de tenir la main des patrons » mais bien de faire JE CITE « de la pédagogie ». En novembre dernier la CGT avait fustigé l’idée de ces « lettres-types », dénonçant « un kit clef-en-main pour licencier en toute impunité ». Le gouvernement précise que si ces documents ont pour but de rendre plus transparentes les démarches de licenciement, elles sont aussi censées rendre plus accessibles au salarié les subtilités du droit du travail, ceci pour mieux lui faire connaître ces droits. 

 

Changement du nom du Front National : désaccord entre sa présidente et ses adhérents

Dimanche dernier, lors d’une conférence de presse à Alençon, l’actuelle présidente du Front National a évoqué l’idée de changer le nom de son parti en ces termes JE CITE « Si un nom contient une charge qui puisse susciter des craintes, ou une charge émotionnelle qui soit trop forte, et il semblerait que ce soit le cas du Front national, alors il ne faut pas hésiter à se donner les moyens de la victoire. » En changeant de nom, Marine espère que son parti incarnera un parti « de gouvernement » Pourtant, d’après certaines informations parues sur le web, 80 % des adhérents seraient opposés à un changement de nom !

 

Suite du scandale Lactalis – les grandes enseignes sans scrupule

Plusieurs supermarchés ont reconnu le mauvais rappel du lait infantile contaminé à la salmonelle, qui avait fait scandale en décembre. En effet, des boîtes de lait Lactalis auraient continué à être vendues dans plusieurs magasins au-delà de la date du rappel. Le PDG de Leclerc a ouvert le bal en évoquant un « bug inadmissible » et des « trous dans la raquette » dans le retrait des rayons. Puis c’est l’effet domino. Auchan indique qu’un certain nombre de produits « ont échappé à la vigilance de nos équipes et ont été vendus après la date du rappel sur 28 magasins ». Intermarché, les magasins U, Cora ont suivi : pas une grande surface pour rattraper l’autre !

 

Le chiffre du jour : 4 millions

C’est le montant en euros du braquage qui a eu lieu au Ritz ce mercredi en début de soirée. Cette attaque spectaculaire a été réalisée par 5 hommes encagoulés. Armés de hache, ils ont pénétré le hall de l’hôtel place Vendôme, brisés les vitrines d’exposition contenant le butin. Après avoir raflé bijoux, montres, créations de joailliers et maroquiniers hors de prix, ils ont pris la fuite. La police a été rapidement alertée et est parvenue à neutraliser trois individus à l’aide de pistolets Taser. Ces derniers étaient déjà connus des services de police. Le butin quant à lui, est toujours en vadrouille.

 

– Pour le groupe Orange, les jeunes ne regardent pas assez la télévision

Voici le constat fait par Orange : les jeunes générations délaissent la télévision pour le portable. Ni une ni deux, le géant de la téléphonie lance une offre télévision sur téléphone. Les victimes ciblées ? Ce sont les jeunes de 15 à 35 ans. Le bouquet, intitulé « pickle TV », veut donner des contenus à « picorer ». Mini-séries, gags humoristiques, culture hip-hop, rap, éléctro, thématiques sports et jeux vidéos … En bref, une stratégie de l’information superficielle qui tend à l’abrutissement. Ironie du sort, Orange qualifie ces contenus d’«  inventifs et de qualité ».

 

– « Impôt Charlie hebdo », une idée saugrenue ?

Juliette Méadel, ancienne secrétaire d’État chargée de l’Aide aux victimes, lance l’idée d’une nouvelle taxe pour la liberté d’expression : l’impôt Charlie Hebdo. L’objectif serait de financer en particulier la presse indépendante. Il s’agirait de taxer les bénéfices de la publicité des géants de l’internet – Google, Amazon, Facebook et Apple. Autrement dit, ceux qui censurent certaines voix et donnent le la de la bien-pensance, deviendraient les mécènes de la liberté d’expression. Si Radio Courtoisie pourrait apprécier, l’idée prête à sourire quand on sait comment ces entreprises savent exploiter les failles juridiques…

 

– Paris-Dakar : Sébastien Loeb contraint d’abandonner

C’était pourtant sa troisième et surtout dernière participation à la mythique course. Sébastien Loeb a été contraint d’abandonner hier après avoir ensablé une deuxième fois sa voiture. Pourtant vainqueur à l’étape de la veille et deuxième au classement général, l’alsacien ouvrait alors la course, pâtissant du principal inconvénient de la voiture de tête : il ne pouvait pas s’aider des traces des autres concurrents ! Il jette donc l’éponge, son copilote Daniel Elena étant blessé et après que sa seconde immobilisation ne l’ait retardé de façon rédhibitoire. Beaucoup voyaient comme un beau couronnement de carrière une éventuelle troisième victoire à cette course. Déconvenue également chez la marque au lion, pour qui ce Paris-Dakar était aussi le dernier. Rappelons néanmoins que le binôme français reste neuf fois champion du monde de rallye.

 

BRÈVES DU MONDE

– Levée de l’embargo sur la viande bovine française en Chine

La Chine et la France ont signé un accord prévoyant le retour de la viande bovine française sur les marchés chinois dans les 6 prochains mois. Depuis 2001 et la crise de la vache folle sévissait en Chine un embargo sur la viande bovine française. La consommation française de boeuf diminuant régulièrement chaque année, cet accord est bienvenu pour les éleveurs français. En effet à l’inverse en Chine la consommation de viande augmente, la classe moyenne devenant plus aisée. Si cette mesure prendra un certain temps à s’appliquer elle peut tout de même être vue comme un timide premier pas vers le rééquilibrage des relations commerciales entre la France et la Chine.

– Etats-Unis : Steve Bannon quitte la tête de Breitbart News

Steve Bannon, l’ancien conseiller de Donald Trump, a quitté la tête du site conservateur Breitbart News. Il avait largement contribué à en faire la plateforme d’information et d’opinion la plus suivie au sein de la droite américaine. Ce départ fait suite à ses propos critiques publiés dans le livre polémique « Fire and Fury » sur Donald Trump et son entourage. Considéré comme une source majeure de l’auteur, Steve Bannon y affirme notamment que le fils du président américain a commis une « trahison » en rencontrant une avocate russe qui offrait des informations compromettantes sur Hillary Clinton. A noter également, que face à la polémique, Steve Bannon a renouvelé son soutien à la présidence Trump.

 

– Julian Assange aurait obtenu un passeport équatorien

Réfugié depuis juin 2012 à l’ambassade de l’Équateur à Londres, le fondateur du site lanceur d’alerte Wikileaks (attendez « fuite » pour l’anglais « -leaks ») aurait, selon le journal équatorien El Universo, obtenu des documents d’identité. Cet évènement constituerait une nouvelle étape vers sa libération. L’homme réfugié depuis 5 ans à l’ambassade de l’Équateur est sous le coup d’un mandat d’arrêt international et menacé d’extradition vers les États-Unis. Le ministère équatorien des affaires étrangères qualifie quant à lui la situation « d’insoutenable ». Le Royaume-Uni refuse toujours de laisser sortir Julian Assange sans l’arrêter.

 

– Les discussions entre les deux Corée reprennent

Cette semaine le dialogue officiel entre la Corée du Nord et la Corée du Sud a repris après plus de deux ans d’interruption. Ces discussions ont eu pour buts principaux de prévenir des conflits accidentels, et d’abaisser la tension dans la péninsule. A aussi été abordée la participation de la Corée du Nord aux Jeux Olympiques organisés par son voisin, auxquels il a donc été confirmé qu’elle enverra une délégation. Cette reprise du dialogue est surtout à mettre au crédit du président sud coréen Moon Jae-In récemment élu qui a fait de la paix avec la Corée du Nord une de ses priorités.

Et le 11 janvier 1158 Frédéric premier de Hohenstaufen, plus connu sous le nom de Frédéric Barberousse, couronnait le prince Vladislav roi de Bohème, en récompense de sa fidélité à ses côtés durant ses expéditions impériales en Italie de 1161 à 1167.

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

♫ Chant religieux polyphonique

23:00 24:00