BULLETIN DE REINFORMATION DU 7 DECEMBRE 2017

Patron d'émission : - le 7 décembre 2017

Bulletin de réinformation proposé par Louis Marie et Céline Losa, avec la contribution d’Aliénor Lagardère, Pierre de Montgiraud et Benjamin Wirtz.

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00.

 

 

Version texte

GRANDS TITRES

Donald Trump reconnaît Jérusalem

Donald Trump annonce la reconnaissance unilatérale de Jérusalem comme capitale d’Israël. L’annexion par l’État hébreu de Jérusalem-Est, qui abrite le Saint-Sépulcre, la Mosquée al-Aqsa et le Mur des Lamentations, se trouve ainsi reconnue.

La nouvelle est-elle bien reçue en Israël ?

Jusqu’à présent, aucun président américain ne s’était risqué à une telle reconnaissance. L’ambassade américaine était maintenue à Tel-Aviv, où se trouvent les principales activités administratives et économiques du pays. Le transfert annoncé des diplomates américains à Jérusalem a donc valeur de symbole. La majeure partie de la communauté internationale continue à considérer qu’Israël occupe l’Est de la ville depuis 1967 en violation du droit. Craignant cependant un durcissement des positons internationales et intérieures, le quotidien Ha’Aretz a présenté la décision de Trump comme un « cadeau empoisonné à Benyamin Nétanyahou ». En pratique, une partie de la droite israélienne se trouve dans l’embarras.

L’opinion arabe contre Trump

L’Est de la ville est très majoritairement peuplé d’Arabes de nationalité israélienne, qui habituellement ne servent pas dans l’armée. Les manifestations de solidarité avec les militants palestiniens et d’opposition à la police israélienne y sont régulières. La politique de Trump ne fait donc pas l’unanimité au sein de la population israélienne.

L’Autorité palestinienne et les dirigeants du Hamas à Gaza ont quant à eux toujours refusé la reconnaissance de Jérusalem comme « capitale éternelle ». Le quotidien de Ramallah souligne ainsi, sans nier la légitimité des Juifs à vivre à Jérusalem, que la ville est « fondamentalement le capitale de l’État palestinien ».

Quel est le véritable objectif de Donald Trump ?

Donald Trump déclare prendre acte des rapports de force, puisque plus aucune puissance arabe ne menace désormais de reprendre Jérusalem par les armes. La propagande du Hezbollah libanais fait figure d’exception. Officiellement, la solution évoquée est à présent celle de deux États israélien et palestinien, mais aucune annonce précise ne vient encore éclairer le projet de l’administration Trump. En lien avec l’Arabie saoudite, les Etats-Unis proposeraient aux Palestiniens un État sans véritable continuité territoriale.

Donald Trump n’a pas mentionné l’Iran à l’occasion de son annonce.

Les Russes exclus des Jeux Olympiques d’hiver

Mardi soir, le Comité International Olympique a décidé de suspendre la Russie des prochains jeux olympiques d’hiver qui auront lieu en Corée du Sud du 9 au 25 février prochain. Cette sanction fait suite aux découvertes d’un dopage institutionnalisé dans la fédération russe.

Une décision historique de la part du CIO

Cette suspension aux prochains jeux d’hiver constitue une décision déclarée courageuse et qui renvoie donc la balle dans le camp russe. Effectivement, les sportifs russes ne pourront participer aux jeux que s’ils n’ont jamais été impliqués dans de telles affaires et sous le nom « d’Athlètes Olympiques de Russie ». C’est la première fois dans l’histoire de l’olympisme que le comité d’un pays est exclu dans son ensemble pour une édition des Jeux, selon l’historien Patrick Clastres.

Quelle a été la réponse du Président Russe face à cette décision ?

Avant la décision finale, Vladimir Poutine avait affirmé que le bannissement de la Russie serait une humiliation pour le pays. Pourtant Poutine dénonce aujourd’hui la suspension « politiquement motivée » décidée par le CIO tout en soulignant que le pays ne boycotterait pas les JO 2018. Le CIO a ainsi banni Vitali Moutko, vice-Premier ministre russe chargé des sports qui est accusé d’être le pivot du système de dopage. Poutine appelle à la plus grande prudence, en niant tout soutien gouvernemental. Il accuse d’ailleurs les Etats-Unis d’avoir orchestré les accusations de dopage afin de nuire au déroulement de la campagne présidentielle russe qui aura lieu en mars 2018.

Est-ce le seul cas de dopage recensé dans l’histoire des Jeux ?

Depuis la dislocation de l’URSS en 1991, 330 cas de dopage ont été relevés dans les différents jeux d’été et d’hiver. L’AFP révèle que 29% de ces cas concernent des athlètes russes. Le nombre de dopage a littéralement explosé depuis 2008, en partie aussi parce que les analyses sont de plus en plus précises.

Le Conseil de l’Europe continue d’imposer progressivement un droit à l’avortement

Le Conseil de l’Europe a publié mardi un rapport sur l’accès à l’IVG dans les 47 États-membres qui composent cette instance européenne. Ce rapport accuse plusieurs pays d’entraver l’accès à l’avortement, notamment l’Arménie, la Géorgie, la Macédoine, la Russie et la Slovaquie, qui ont adopté récemment « des mesures renforçant les critères à remplir pour les femmes afin d’avoir accès à l’avortement ».

Cela veut dire que les pays européens sont nombreux à effectuer un revirement sur la question de l’avortement ?

Il y a déjà de grandes variations autour du droit à l’avortement entre les pays. Sur 47, on compte encore 7 Etats qui n’autorisent pas le recours à l’IVG. Et sur les 40 restants, l’accès est plus ou moins restreint en fonction des Etats : en Pologne, par exemple, une loi a réintroduit la nécessité d’une prescription médicale pour accéder à une contraception d’urgence, c’est-à-dire abortive. Outre la Pologne, le rapport pointe également des juridictions en Irlande du Nord, Irlande, Andorre, au Liechtenstein, à Malte, Monaco, et San Marin pour leur législation « hautement restrictive » en matière d’accès à l’IVG. En Italie, sept professionnels de santé sur dix refusent d’autoriser un avortement, invoquant une clause de conscience. Dans la plupart de ces juridictions, des peines de prison (jusqu’à la perpétuité en Irlande du Nord) sont prévues pour les femmes ne respectant pas la loi, rappelle le rapport. Mais même dans les pays où la loi est moins restrictive, les femmes doivent parfois faire face à des obstacles importants.

Mais que préconise le Conseil de l’Europe ?

Le rapport ne se contente pas d’être descriptif, mais ajoute également des recommandations. En d’autres termes, il demande aux Etats de faciliter l’accès à l’avortement, au travers de 54 recommandations. Parmi elles, celle “d’assurer à toutes les femmes l’accès à un avortement légal et sûr” ou encore de “garantir une éducation sexuelles complète”.

Pourtant, la Convention Européenne des Droits de l’Homme protège le droit à la vie !

Oui, et c’est ce qui est pervers : le Conseil de l’Europe interprète ce droit comme protégeant la vie de la mère, au détriment de celle de l’enfant. Grégor Puppinck ne s’en étonne pas : le directeur du Centre Européen pour le Droit et la Justice rappelle que ce rapport a été en grande partie rédigé par le principal lobby américain pro-IVG, le Centre pour les droits reproductifs. Ce n’est donc pas un rapport d’experts, mais de lobby, et son but est militant. Heureusement, ce rapport n’a pas une grande importance, même s’il témoigne d’un manque de sérieux du Conseil.

BRÈVES DE FRANCE

Jean-Michel Blanquer annonce une dictée par jour à l’école

« La dictée quotidienne doit devenir une réalité à l’école élémentaire » : c’est ce que le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a affirmé mardi dernier lors d’une conférence de presse. Cette mesure fait suite aux résultats catastrophiques obtenus par la France en lecture et compréhension de l’écrit dans le cadre de l’étude internationale Pirls. Cette enquête, réalisée tous les cinq ans depuis 2001 dans 50 pays, place l’Hexagone en 34ème position, loin derrière la Russie qui majore le classement. Rappelant que la grammaire, l’orthographe et le vocabulaire sont les piliers de notre langue française, le ministre Blanquer intègre la dictée à un plan de bataille beaucoup plus complexe. Il souhaite désormais fixer des points de repères aux professeurs inégalement formés, sortir des débats circulaires autour des méthodes de lectures et réintroduire une « pédagogie explicite de type syllabique » malgré les polémiques que cette dernière a déclenché en août dernier.

Alger se refait une beauté pour la venue d’Emmanuel Macron

La venue du Président français en Algérie ne passe pas inaperçue. Emmanuel Macron effectue un passage éclair dans la capitale afin de s’entretenir avec Abdelaziz Bouteflika de la question du terrorisme, des relations économiques et de la crise au Sahel et en Libye. Paris attend d’Alger davantage d’implication sur le plan militaire, ce qui ne sera pas simple puisque l’Algérie se refuse à intervenir hors de ses frontières et ne fait pas partie du G5 Sahel. Quoi qu’il en soit, la capitale a été entièrement nettoyée et organisée “à la française” pour la venue d’Emmanuel Macron : les arbres ont été taillés, des fleurs ont été plantées… Divers mesures qui n’ont pas manqué de soulever la colère des Algériens. Ceux-ci n’ont pas hésité à dire sur les réseaux sociaux que leur ville devrait être propre toute l’année, et pas seulement lors des visites officielles.

Le maire du Blanc-Mesnil veut débaptiser une avenue Lénine

Le maire du Blanc-Mesnil Thierry Meignen a signé dans le journal municipal un édito dans lequel il rappelle la nature des crimes du socialisme soviétique, dont une partie sont directement imputables à Lénine. Il conclut donc en demandant s’il ne serait pas préférable débaptiser l’avenue qui porte le nom de l’initiateur des révolutions d’octobre 1917. Cette avenue Lénine date de l’époque où la ville était dirigée par le parti communiste français, et l’ancien maire s’est indigné contre l’édile actuel.

NOUVELLES DU MONDE

Le roi Michel Ier de Roumanie est mort

Le dernier souverain européen à avoir été sur un trône lors de la Seconde Guerre Mondiale est donc décédé. Le roi de Roumanie avait abdiqué à la fin de la guerre, car l’Armée rouge menaçait de tuer un millier d’étudiants en cas de refus. Michel Ier a donc choisi l’exil afin de protéger son peuple. Son exil durera un demi siècle. A l’âge de 90 ans, il prononça un discours devant le Parlement de son pays : “Le monde de demain n’existera pas sans morale, sans foi et sans mémoire. Le cynisme, l’intérêt étroit et la lâcheté ne doivent pas trouver de place dans nos vies. La Roumanie a évolué grâce aux idéaux des grands hommes de notre Histoire qu’ils ont servi en se montrant responsables et généreux. Je ne considère pas la Roumanie actuelle comme un héritage de nos parents, mais comme un pays qu’ils nous ont prêté parce que nous sommes ses enfants”.

Les pilotes allemands empêchent la reconduite aux frontières

Le gouvernement allemand a révélé que depuis le début de l’année 2017, 222 vols de reconduite des migrants à destination de l’Afghanistan ont été annulés après que des pilotes ont refusé de prendre les commandes de leur appareil. Ceux-ci sont libres en effet d’apprécier les conditions de sécurité et de refuser éventuellement de décoller. Ces conditions apparemment ne seraient pas remplies sur le sol afghan bien que la République fédérale ait déclaré l’Afghanistan comme « un pays sûr ».

C’est un échec pour la politique allemande de reconduite systématique aux frontières. L’Allemagne, ayant la politique la plus favorable à l’accueil des migrants en Europe, compte persévérer dans sa méthode. A partir de février 2018, l’Etat allemand offrira la somme de 3000€ aux expulsés qui acceptent leur retour.

Légalisation du mariage gay en Autriche

L’Autriche est devenue mardi dernier le sixième pays européen à autoriser le mariage homosexuel. C’est la Cour constitutionnelle autrichienne qui a tranché cette décision, au nom de l’interdiction des discriminations en fonction de l’orientation sexuelle. L’ouverture du mariage entre personnes du même sexe prendra effet au plus tard en 2019. Jusqu’à présent les couples homosexuels n’avaient accès qu’à l’union civile, un contrat assez proche du mariage mais jugé plus moderne. Voilà pourquoi Kurt Krickler, qui représente la plus grande association gay et lesbienne d’Autriche, reste partagée sur cette décision. Avec ses militants elle réclame désormais une réforme du mariage afin d’assouplir cette institution jugée trop conservatrice. Mais avec un futur gouvernement qui devrait rassembler conservateurs et extrême droite, pas sur qu’ils soient entendus.

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR EST FRANCOPHONE !

Le prix Jean Ferré 2017 a été décerné à Jean-Yves Le Gallou. Ce prix dont le jury est composé des auditeurs et amis de Radio Courtoisie, récompense chaque année la personne qui a le mieux servi la langue française.

Merci de nous avoir écoutés. Nous vous donnons rendez-vous demain à 7h15 pour un nouveau bulletin de réinformation sur Radio Courtoisie. Advienne que pourra !

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

♫ Discothèque

23:00 24:00