BULLETIN DE REINFORMATION DU 10 OCTOBRE 2017

Patron d'émission : - le 10 octobre 2017

Bulletin de réinformation proposé par Philippe Brisebois et Gauthier de Saint Wolf.

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00.

 

 

Version texte

 

(Extraits)

Grands sujets

Angela Merkel accepte de plafonner les demandes d’asile

C’est une concession de taille que la chancelière fraîchement réélue a dû faire alors qu’elle avait toujours refusé de se prononcer sur cette question. Elle a donc annoncé hier des mesures visant à restreindre l’accueil de migrants en Allemagne, limitant le nombre de demandes d’asile possibles à 200 000 par an.

Qu’est ce qui a causé ce changement de position ?

Tout simplement les dernières élections législatives qui ont vu la montée fulgurante du parti nationaliste l’AfD suite à la mobilisation d’une partie de la population excédée par la politique migratoire d’Angela Merkel. L’arrivée de 90 députés de l’AfD au Bundestag en fait la troisième force politique allemande et oblige Angela Merkel à négocier le soutien inconditionnel de ses alliés du CSU bavarois. En effet, cela fait des mois que le parti bavarois réclame une limitation des flots de migrants et il a aujourd’hui toutes les cartes de la coalition de gouvernement en main pour négocier avec la chancelière. Le CSU et la CDU se sont donc mis d’accord pour limiter le nombre de demandeurs d’asile à 200 000 par an, avec néanmoins une possibilité d’ajustement.

Mais rien n’est encore fait

Rien n’est simple pour Angela Merkel suite à ces élections, et si elle veut pouvoir gouverner, elle doit élargir sa coalition au parti Libéral démocrate et aux Verts et c’est là que le bât blesse. En effet, les négociations risquent d’être compliquées sur les questions migratoires, notamment avec les Verts chez qui la levée de boucliers commence déjà au sujet du plafond de 200 000 qui serait selon eux bien trop bas. La partie n’est donc pas encore gagnée pour Angela Merkel et pour tous ceux au sein de son parti souhaitant réduire l’immigration clandestine et légale. Les négociations devraient s’ouvrir dans les jours à venir, affaire à suivre.

Nouvelles révélations autour de l’attaque de la gare Saint Charles

Alors que les 5 personnes placées en garde à vue ont été libérées ce week-end, une nouvelle arrestation relance l’affaire. C’est celle du frère du terroriste Anis Hanachi qui a eu lieu en Italie. Ce frère est d’ailleurs connu des services de renseignements pour avoir combattu en Syrie sous les drapeaux de l’Etat islamique.

Mais comment a-t-il pu rentrer en Europe et continuer à y vivre sans être inquiété ?

Anis Hanachi est, comme une partie importante des terroristes étrangers djihadistes, arrivé en Europe en se faisant passer pour un immigré clandestin. Il a débarqué en Italie en 2014 avant d’être, selon certaines sources, renvoyé en Tunisie. Cependant l’enquête n’a pas encore été capable d’élucider comment il avait pu revenir en Europe.

Ahmed, le petit frère et l’auteur des attentats, connaissait bien l’Italie pour y avoir vécu pendant plusieurs années. Il y avait d’ailleurs été arrêté plusieurs fois pour des faits de vols et de trafic de drogue.

Et concernant la libération du terroriste la veille de l’attentat, a t on des nouvelles ?

Le ministre de l’Intérieur doit présenter les conclusions de l’enquête ce matin. Cependant il a déjà déclaré, je cite : « Je peux vous dire que ça va être pour moi une préoccupation essentielle que de regarder tous les dysfonctionnements et d’y mettre fin » et de continuer par « il y aura à la fois des rectifications, mais en même temps des sanctions ».

Il n’est pas certain que cela rassure nos compatriotes qui attendent des actes et non des paroles depuis janvier 2015.

La franc maçonnerie se mobilise pour l’universalisme

Le journaliste indépendant élu Grand Maître de la principale organisation française de la franc-maçonnerie cet été avait déjà abordé ces thèmes lors de son élection. Cette fois ci, il est plus virulent. Il y estime notamment que « si, depuis l’instauration de la République et les grandes conquêtes laïques, démocratiques et sociales qui lui sont dues, la franc maçonnerie a pu donner le sentiment d’un relatif assoupissement, alors, l’heure a sonné de son réveil et le temps est venu de la reprise de ses combats ».

Mais contre qui donc la franc maçonnerie s’en va t elle en guerre ?

L’ennemi est clair : il s’agit des, je cite : « Différentialistes, ethnicistes, racialistes et tenants du relativisme culturel ». Selon le Grand Orient, ils sont coupables d’essentialiser sans cesse et de faire de l’identité leur mot fétiche. L’ordre entend aussi lutter contre les « pressions cléricales » qu’elle estime redoubler. L’extrême droite est bien sûr visée et résumée en un concentré de racistes. Mais on trouve également une partie de l’extrême gauche au sein des adversaires que la franc maçonnerie entend combattre. Le grand Maître pointe un problème que nous vous avions présenté sur Radio courtoisie ; la création, par des revendiqués Indigènes de la république, de camps décoloniaux et de colloques interdits aux Blancs.

Brèves françaises

Agression d’un député Front National en fin de semaine dernière

Le député FN du Pas de Calais, Ludovic Pajot, a été agressé samedi soir lors d’une sortie entre amis dans un bar de Béthune. Pris à partie et insulté en raison de son appartenance au Front National, il aurait ensuite été agressé à la sortie du bar par trois personnes. Cette agression a occasionné une ITT de 5 jours. Une personne est en garde à vue, et si elle reconnaît avoir insulté le député, elle nie tout lien avec les violences. Les deux autres personnes n’ont pas été appréhendées. Du côté des politiques, si Marine Le Pen a réagi en demandant la dissolution des groupes antifascistes. Le reste du paysage politique reste relativement silencieux. François de Rugy, président de l’Assemblée nationale, a néanmoins réagi, je cite : « Je souhaite, au nom de la représentation nationale, complet rétablissement à Ludovic Pajot. Je condamne la violence dont il a été victime ». Fin de citation. Le minimum syndical donc, bien loin de la levée de boucliers qui avait traversé les médias et le monde politique lorsqu’un homme avait jeté des tracts au visage de la députée Nathalie Kosciusko Morizet lors de la dernière campagne législative. Rappelons que l’homme avait alors écopé de 3 mois de prison avec sursis.

Mise en place de nouvelles politiques migratoires françaises

Emmanuel Macron a annoncé que la France va ouvrir au moins 10 000 places supplémentaires pour des réfugiés d’ici 2019. Ceux ci seront cherchés directement au Niger et au Tchad par l’Office français de protection des réfugiés et des apatrides. Ce chiffre ne prend donc pas en compte le nombre d’étrangers passant illégalement les frontières, mais vient s’ajouter à celui-ci. Cette mesure est l’une des premières d’une série de modifications législatives et réglementaires visant à aligner la politique d’accueil de la France avec celle de l’Allemagne. Pour rappel, cette politique a conduit l’Allemagne à accueillir plus d’un million d’immigrés depuis 2015.

La France clarifie sa position sur la Catalogne

Le ministre des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, est intervenu lundi matin au sujet de l’indépendance de la Catalogne. Elle a déclaré que, je cite : « S’il devait y avoir une déclaration d’indépendance, elle serait unilatérale, elle ne serait pas reconnue ». Fin de citation. La position du gouvernement français sur ce sujet est donc clairement annoncée. La ministre a également affirmé qu’en cas d’indépendance la Catalogne ne ferait de facto plus partie de l’Union européenne. Pour rappel les Catalans s’élèvent contre la redistribution des richesses des régions riches aux régions pauvres en Espagne. Ils s’inquiètent également de la disparition de l’identité catalane. Le modèle de l’Union européenne semble donc sur ces deux points de toute façon ne pas être en accord avec les motivations des Catalans.

Martine Aubry refuse d’armer la police municipale de Lille

Lors du conseil municipal de Lille vendredi dernier, le maire de la ville Martine Aubry a de nouveau affiché son opposition à l’armement de la police municipale lilloise. Martine Aubry avance qu’armer les policiers municipaux en ferait des cibles. L’écologiste Jérémie Crepel de son côté dénonce la prise de position du groupe FN, soutenu par le groupe LR UDI et divers droite, sur la question par un discours des plus politiquement correct, je cite : « Il est indécent de tenir un discours pro armes à feu après la tuerie de Las Vegas, indécent d’instrumentaliser les peurs par démagogie !» Fin de citation. Lille compte 120 policiers municipaux circulant sans armes dans la ville.

Brèves internationales

Tensions diplomatiques entre la Turquie et les Etats Unis

La Turquie a annoncé dimanche qu’elle cesserait de délivrer des visas à des étatsuniens, hors visas d’immigration. Cette déclaration fait suite à une décision analogue des Etats Unis annoncée un peu plus tôt. Les relations entre ces deux pays sont tendues depuis la tentative de coup d’Etat de 2016 en Turquie. Les Turcs accusent en effet les Etat Unis d’avoir joué un rôle dans celle ci. L’arrestation d’un employé de l’ambassade américaine la semaine dernière a encore envenimé les choses. Les Turcs ont déclaré soupçonner celui ci d’avoir des liens avec les putschistes, et l’ont accusé notamment d’espionnage. Les Etats Unis semblent donc être le premier pays occidental à s’élever contre la purge pratiquée par le régime de M. Erdogan depuis ce coup d’Etat avorté.

Nicolas Sarkozy accusé de crime contre l’humanité

Le Fispa (le Front International des Sociétés civiles Panafricaine) a déposé plainte hier matin à la CPI de la Haye à l’encontre de l’ancien président Nicolas Sarkozy pour crime de guerre et crime contre l’humanité. En effet une quinzaine d’associations l’accusent d’être à l’origine de l’intervention française qui a causé la mort de plusieurs milliers de personnes et a conduit à l’assassinat du guide libyen Mouammar Kadhafi. Le collectif va plus loin en affirmant que la décomposition de l’Etat libyen consécutive à l’intervention française y a favorisé l’implantation de l’Etat islamique et a déstabilisé toute cette région du monde, y compris le Mali.

A Londres, une marche blanche après le calvaire et l’assassinat de Sophie Lionnet aux mains d’un couple franco-algérien

Cette Française de 21 ans était partie dans la capitale britannique apprendre l’anglais en tant que jeune fille au pair. Son corps calciné a été retrouvé en plein Londres en septembre dernier. Ouissem Medouni, un franco algérien de 40 ans, avait été pris sur le fait en train de brûler le corps de la jeune fille dans son jardin avec sa compagne, Sabrina Kouider, elle aussi franco algérienne et mère de deux garçons. Couple moderne et tout sourire, ils auraient pourtant réduit la jeune fille en esclavage, l’empêchant de rentrer chez elle et la soumettant à des sévices physiques et moraux. La marche blanche de Londres en hommage à Sophie Lionnet ne faisait pas état d’un problème culturel mais économique, à savoir la situation des jeunes filles au pair souvent peu considérées.

Gros contrat de vente d’armes entre les Etats Unis et l’Arabie saoudite

Les Etats-Unis viennent de conclure un accord faisant état de la vente de 44 systèmes de missiles antibalistiques à l’Arabie saoudite. Le montant total de cette vente est estimé à 15 milliards de dollars. Quelque temps après un contrat de 4 milliards d’euros d’armes avec le Royaume Uni, le royaume wahhabite se trouve donc un nouveau partenaire de choix. Rappelons que ce pays est de plus en plus critiqué pour son soutien financier aux groupes terroristes musulmans. Nul doute qu’à force de contrats si lucratifs les pays occidentaux resteront tout de même en bons termes avec l’Arabie saoudite.

Epidémie de peste à Madagascar

Les derniers chiffres du gouvernement malgache annoncent 45 morts et 200 contaminés. La peste a refait son apparition sur l’île de Madagascar. La croix rouge entreprend des actions sur place pour limiter la propagation depuis l’annonce des premiers cas de contamination. Le gouvernement a par ailleurs décidé la fermeture de toutes les écoles du pays jusqu’à nouvel ordre et a également annoncé des restrictions de vol pour l’île. Plusieurs polémiques émergent autour des causes présumées de la maladie, comme la dénonciation des rites funéraires poussant les familles à garder leurs morts. Dans la capitale Antananarivo c’est la mauvaise gestion des ordures qui est pointée du doigt.

Le chiffre du jour est 52 000

52 000 € par mois, c’est ce que touchait le ministre des Armées, Florence Parly, pendant les six premiers mois de 2017, lorsqu’elle travaillait à la SNCF en tant que directrice générale chargée de SNCF Voyageurs. C’est Marianne qui révèle l’information en s’appuyant sur la déclaration d’intérêts du ministre publiée ces derniers jours par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. Florence Parly avait donc gagné plus de 300 000 € sur la première moitié de 2017. Un chiffre qui fait polémique lorsque l’on sait que la dette de la SNCF s’élève à 42 milliards d’euros cette année et que le salaire des dirigeants d’entreprises publiques est plafonné à 450 000 € par an. Ce plafond ne s’appliquerait pas, d’après son cabinet, à Florence Parly car elle bénéficiait du statut de contractuelle de droit privé et n’était pas mandataire social. Toujours est il qu’avec ce salaire élevé versé par la SNCF et les revenus complémentaires obtenus via sa présence aux conseils d’administration de sociétés comme Ingenico, Altran, Zodiac Aerospace et BPI, elle est le ministre le mieux rémunéré du gouvernement en 2016 2017.

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► L.J. de Jacques Trémolet de Villers

18:00 21:00