BULLETIN DE REINFORMATION DU 9 OCTOBRE 2017

Écrit par : - le 9 octobre 2017

Bulletin de réinformation proposé par Joséphine Rivière, Albert Lelièvre, Louis de Charency et Charles Sornac.

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00.

 

 

Version texte

 

(Extraits)

Grands sujets

La Cour des comptes dénonce la mauvaise gestion du budget de l’Education nationale

Dans un rapport intitulé « Gérer les enseignants autrement – une réforme qui reste à faire », la Cour des comptes, dresse un bilan sévère de la gestion du budget de l’Education Nationale, durant ces cinq dernières années, et propose des réformes.

Pour la Cour des comptes, le problème résulte d’une mauvaise gestion des effectifs et des dépenses allouées.

L’effectif du corps enseignant a augmenté de 7,5 % depuis 2013, pour un total de 3,5 milliards d’euros, sans qu’aucune amélioration de la qualité de l’enseignement délivré n’ait été constatée.

La faute est imputable au système actuel, hypercentralisé et qui est pensé pour gérer des masses d’élèves et d’enseignants, en totale déconnexion avec le terrain.

Quelles sont les principales réformes proposées ?

Tout d’abord, l’annualisation du temps de travail des enseignants. Aujourd’hui, celui ci est hebdomadaire. Ce qui pose des difficultés aux directeurs d’établissement pour organiser les heures d’enseignement, ainsi que les remplacements.

Ensuite, la Cour des comptes propose d’instituer la bivalence, c’est à dire de permettre à un professeur d’enseigner deux matières. Une autre piste de réforme est d’expérimenter la mobilité des enseignants entre le primaire et le secondaire, afin d’assurer un meilleur suivi des élèves.

La Cour des comptes propose également de renforcer les pouvoirs des chefs d’établissements notamment en matière d’évaluation et de suivi des enseignants

L’idée de la Cour des comptes est de donner davantage de pouvoir de contrôle aux chefs d’établissements. Actuellement, il n’a pas le pouvoir de choisir son équipe d’enseignants, de les évaluer, de les sanctionner ou de valoriser leur travail.

En outre, la Cour des comptes déplore que l’évaluation de la performance des enseignants soit basée en grande partie sur l’ancienneté et n’intègre pas de critères relatifs aux résultats des élèves.

La Commission européenne, en guerre contre les Etats Nation, renforce son autorité

Le laxisme de la Commission européenne a entraîné un gros manque à gagner pour certains Etats européens

L’optimisation fiscale est devenue un art dans lequel excellent certains poids lourds de l’économie mondiale, aidée par les pays où ils installent leurs filiales. Des montages complexes et des conventions avec certains Etats leur permettent de ne payer que très peu d’impôts en Europe. Relativement à Google et Facebook, le manque à gagner pour les Etats européens représente de 5,1 à 5,4 milliards d’euros sur 2013 2015.

Après avoir laissé prospérer cette situation pendant des années, la Commission semble réagir

Dans ce contexte, les enquêtes de la Commission européenne n’ont lieu que depuis trois ans. Ce mercredi 4 octobre, le commissaire européen à la concurrence, Margrethe Vestager, a annoncé deux sanctions. D’une part une poursuite de l’Etat irlandais accusé de ne pas avoir récupéré 13 milliards d’euros dus par Apple en compensation des aides fiscales accordées. D’autre part, une accusation envers le Luxembourg d’avoir accordé 250 millions d’euros d’avantages à Amazon. Comme une autre volonté de fragiliser les Etats Nation, ce même 4 octobre, Pierre Moscovici a déclaré, à propos de la TVA, je cite : « Cessons de considérer les ventes intracommunautaires comme des importations ou des exportations puisque nous avons un marché unique ».

La Commission est timide quant à la crise espagnole

Lors d’un débat dit « d’urgence », après quatre jours de crise, son vice président Frans Timmermans a ainsi appelé au dialogue et à, je cite : « Travailler conformément à l’ordre constitutionnel espagnol ». Un porte parole de la Commission a répété le 6 octobre, je cite : « Il s’agit d’une affaire intérieure à l’Espagne ». Pour Eric Verhaeghe, dans un article paru sur Atlantico, ce souhait affiché de non ingérence et de dialogue est, je cite : « Un coup de pouce donné aux Catalans ». La position de la Commission ne va t elle pas, en effet, à rebours de l’intransigeance de Mariano Rajoy ? Ne s’agit il pas d’une nouvelle occasion pour elle d’affaiblir un Etat souverain ?

Police des arrière pensées : comment l’Etat français condamne les opinions dissidentes

Il y a des choses qui sont indicibles, même dans la sphère privée. Un décret liberticide publié en plein mois d’août 2017 est passé relativement inaperçu par nos concitoyens. Ce décret, porté par Edouard Philippe, par le Garde des Sceaux Nicole Belloubet et le ministre des outre mer Annick Girardin a été approuvé par le Conseil d’Etat.

Il vise à sanctionner les propos dits « racistes ou discriminatoires » tenus en privé. Pour des crimes par la pensée, le contrevenant français s’expose à une amende de 1 500 € ou 3 000 €.

Mais qu’entendent les juges par propos dits « racistes ou discriminatoires »?

Ce sont les « provocations, diffamations et injures » qualifiées par les juges de « racistes, sexistes, homophobes ou handiphobes » et prononcées au sein des entreprises ou dans les établissements scolaires, la liste exhaustive des lieux privés n’étant pas précisée dans le décret.

Et nouveauté, le texte élargit la censure par le vocabulaire aux propos dits « transphobes », comprendre les propos liés au genre.

Mais comment ces pensées privées pourront elles être connues des juges ?

Sur la simple base d’une dénonciation, pardon d’un signalement. Plus préoccupant encore, l’Etat macronien prévoit de rééduquer les mal pensants en les obligeant à effectuer un, je cite : « stage de citoyenneté ». Protéger la liberté de penser est l’enjeu fondamental de notre siècle, car comme le rappelle Polémia, dans un article titré « Les mal pensants en camps de rééducation ?», les régimes totalitaires du siècle passé ont tenu grâce à la délation.

Brèves françaises

Nicolas Hulot veut taxer les propriétaires des logements insuffisamment isolés

En France on n’a pas de pétrole, mais on a des idées, surtout quand il s’agit de taxer.

Cette fois si l’idée de génie vient de la part du ministre de la Transition énergétique. Il s’agirait de taxer plus lourdement les propriétaires d’un logement dont les performances énergétiques sont jugées insuffisantes, du fait d’une mauvaise isolation ou d’un système de chauffage obsolète ou polluant. Il s’agirait d’un système de malus/bonus sur le modèle de ce qui existe déjà dans le monde automobile, autre piste : l’obligation de travaux avant toute vente, au risque de voir les droits de mutation (plus communément appelés frais de notaire) augmenter. Mais le cabinet de Nicolas Hulot indique que pour le moment « rien n’est arrêté ».

A ne pas douter encore une mesure sociale qui touchera majoritairement les propriétaires les plus pauvres, incapables de payer pour ce genre de travaux malgré les incitations financières et qui seront forcés de payer les pénalités.

L’empire de la malbouffe Burger King exploite des clandestins économiques africains

La chaîne de casse croûte américain Burger King sous traite le nettoyage de ses enseignes à une société nommée Albiance. Cette société se livre à un véritable esclavage moderne au mépris total des règles du code du travail français. Les salariés sont tous des clandestins africains, arrivés illégalement en Europe avec de faux passeports. Ils travaillent 12 heures durant, la nuit, parfois 7 jours sur 7 et sont payés moins de 900 € par mois. Ils utilisent des produits d’entretien hautement toxiques, sans protection, qu’ils sont parfois obligés d’acheter eux mêmes. Pire, le prestataire en question, se livrerait même à un trafic de faux papiers, les clandestins ayant du payer jusqu’à 700 € pour obtenir une carte d’identité. Ces pratiques sont une parfaite illustration de l’idéologie libérale libertaire qui exploite des clandestins économiques venus d’Afrique, pour satisfaire ses appétits financiers.

L’Unef abandonne la défense de l’universalisme et prône la non mixité raciale militante

Le monstre a échappé à son créateur. L’Unef, syndicat étudiant de gauche depuis 1907 autorise désormais des réunions interdites aux blancs en son sein. L’ancien syndicat de Manuel Valls ou de Jean Christophe Cambadélis se retrouve à valider des pratiques ouvertement racistes. Mais étant donné qu’ils sont de gauches c’est qu’ils ont de bonne raison. Il s’agirait en fait pour les membres « racisés » (comprenez maghrébin et noir) du bureau de se réunir entre eux dans des réunions « non mixtes » pour évoquer la thématique des discriminations dont ils seraient victimes… au sein même de l’organisation. Les problèmes soulevés seraient ensuite discutés avec les autres membres du bureau national de l’Unef, ce qui permettrait à tous de prendre pleinement conscience des problèmes de racisme au sein du syndicat. Syndicat tellement raciste qu’il autorise des réunions interdites aux blancs. La gauche abandonne donc l’humanisme et l’universalisme pour l’islamisme et le combat identitaire anti blancs. Le futur nous dira si c’est une tactique payante.

Brèves internationales

Le roi d’Espagne Philippe IV affirme l’unité de la nation espagnole

Fait rarissime en Espagne, le roi Philippe IV a pris la parole suite au référendum sur l’indépendance de la Catalogne. Il a affirmé avec force vouloir « assurer l’ordre constitutionnel et le respect de l’Etat de droit ». Il laisse, ainsi planer une possible application de l’article 155 de la Constitution qui permet au pouvoir central de prendre la direction d’une région autonome, si les indépendantistes persévéraient.

Notons également que ce dimanche, des centaines de milliers d’opposants à l’indépendance de la Catalogne ont manifesté dans les rues de Barcelone. Aux cris de « Vive la Catalogne ! Vive l’Espagne !», ils se sont revendiqués comme la « majorité silencieuse » qui n’a pas pu s’exprimer depuis le scrutin interdit du 1er octobre.

Allemagne : ouverture d’un cinéma charia compatible en Haute Bavière

C’est à Trostberg, en Allemagne qu’une actrice Austro Suisse, Marie Theres Kroetz Relin a ouvert le premier cinéma charia compatible, c’est à dire exclusivement réservé aux femmes. Cette idée lui est venue alors qu’elle militait dans un camp pour clandestins extra européens. Elle voulait un lieu où les musulmanes puissent visionner des films sans être agressées ou harcelées. Mais rassurez vous chers lecteurs, même s’il est charia compatible, ce cinéma n’est pas sectaire ! En effet, les femmes de toutes confessions religieuses y sont admises. Et côté programmation cinématographique, ce sont surtout des dessins animés pour enfants qui y sont projetés, respect de la charia oblige.

Cette semaine, nous décernons le Prix Pravda au journal Le Monde pour avoir censuré un article relayant un événement de l’association SOS Chrétiens d’Orient

Dans un tweet du 03 octobre dernier, le Monde faisait la promotion d’une pièce de théâtre jouant la vie de saint François d’Assise en Syrie et au Liban, organisée par l’association SOS Chrétiens d’ Orient.

Mais c’était sans compter sur l’intervention zélée de Marie Peltier qui a fustigé le travail du journaliste. Je cite son tweet : « Dites, Le Monde, vous faîtes vraiment un reportage de terrain en Syrie accompagné d’une organisation d’extrême droite Pro Assad ?».

Soulignons que Marie Peltier est l’auteur d’un ouvrage sur le complotisme et se dit experte dans la narration des conflits au Moyen Orient et sur les questions interculturelles.

Le Monde s’est alors empressé de faire son repenti

Qualifiant l’article de « Tweet malheureux », le journal a indiqué avoir relaté le témoignage d’une bénévole de l’association qui les avaient émus. Et conclure, je cite : « Après réflexion et après nous être mieux renseignés sur cette association, nous avons choisi de retirer l’article. Merci pour votre signalement ».

Le chiffre du jour 10 à 15 millions

C’est le nombre d’habitants que l’Allemagne va perdre d’ici à 2060. L’Allemagne connaît un grave déclin démographique, qui s’explique notamment par le taux de fertilité faible de la femme allemande, de l’ordre de 1,5 enfant par femme. Aussi, de 83 millions d’habitants aujourd’hui, l’Allemagne n’en comptera plus que 68 à 73 millions à l’horizon 2060.

La bonne nouvelle du jour concerne l’industrie française

Mardi 4 octobre était présenté, à Istres, un démonstrateur appelé « Open Rotor », proposé par le groupe français Safran. Ce moteur d’avion très innovant à double hélice et moindre consommation de carburant devrait équiper les futurs avions civils, en 2030. Il est installé sur un banc d’essai unique en Europe, donnant à l’entreprise une avance sur ses concurrents.

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► Météo ♫ Musique

05:00 06:00