BULLETIN DE REINFORMATION DU 20 SEPTEMBRE 2017

Patron d'émission : - le 20 septembre 2017

Bulletin de réinformation présenté par Jean Bernard et Joséphine Rivière

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h

 

 

Version texte

 

(Extraits)

Grands sujets

Pétition contre Colbert, ou comment la bienpensance veut réviser l’histoire

Une tribune intitulée, Débaptisons les collèges et les lycées Colbert »  a été publiée à l’attention du ministre de l’Education nationale, par le journal Le Monde, le 17 septembre dernier. Initiée par le Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN), elle a été signée, entre autres, par le journaliste Harry Roselmack et le joueur de balle au pied Lilian Thuram.

Que demandent ces défenseurs du politiquement correct ?

Ils veulent épurer les frontons des lycées et des collèges du patronyme de Colbert, susceptibles selon eux, d’offenser certaines minorités ethniques.

Au nom de la lutte contre la glorification d’un passé et de principes esclavagistes, ils estiment que Colbert n’est pas compatible avec la devise nationale « Liberté, Égalité, Fraternité »

D’après ces militants, Colbert va à l’encontre du, je cite : « Vivre ensemble ? et des valeurs républicaines ». Ils le dépeignent sous l’angle unique du Code noir et de la Compagnie des Indes Occidentales. Même s’ils reconnaissent les qualités intellectuelles de l’homme qui a su, je cite : « Rétablir la grandeur de l’économie française à l’époque », ils isolent de leur contexte historique, ces deux symboles synonymes d’injustice et s’attaquent à la moralité du personnage.

Que préconisent ils ?

D’après eux, le nom des bâtiments ne doit pas garder la mémoire des criminels. Ils exigent donc de renommer les écoles aux noms de héros abolitionnistes et proposent pour exemple, le nom du guadeloupéen Delgrès.

Aux Etats Unis déjà, une chasse aux sorcières semblable, avait conduit au déboulonnage de plusieurs statues de figures sudistes de la guerre de sécession.

Notons que cette révision de l’histoire s’opère au profit d’une morale bienpensante qui vise à nous dire qui nous devons admirer et qui nous devons détester. Ces historiens justiciers oublient simplement de dire que parmi les esclavagistes, il y avait aussi des maîtres d’esclaves noirs.

Les cadres FN se déchirent

Au  FN, les temps sont durs, la rentrée compliquée. Le torchon brûle entre Marine Le Pen et Florian Philippot.

Le divorce entre la présidente du Front National et son bras droit est il acté ?

Lundi dernier se tenaient une réunion pour préparer la refondation du parti puis une réunion du bureau politique. A l’issue de cette journée, la position du n°2 du Front National, tombé en disgrâce depuis les élections législatives, est apparue plus fragile que jamais. Alors que Marine Le Pen avait coutume de défendre Florian Philippot lorsque ses choix politiques et ses méthodes étaient critiqués, cette fois ci, elle n’a pas bronché lorsque le n°2 s’est vu sommé de quitter la présidence de l’association des Patriotes qu’il a créée il y a quelques mois, ce qui avait eu le don d’agacer la présidente du FN mise devant le fait accompli.

Mardi, l’affrontement a tourné au dialogue de sourds par médias interposés…

En effet, invité sur RTL Marine Le Pen a lâché  : « Je prendrai mes responsabilités » si le vice président ne fait pas un geste. Réplique de Florian Philippot sur BFMTV peu après : « On ne fera pas la refondation du FN avec un pistolet sur la tempe ». Cerise sur le gâteau, Jean Marie Le Pen a lancé hier un appel pour que Philippot reste au FN, mais démissionne de sa vice présidence et occupe «  sa place et seulement sa place », comme délégué départemental par exemple. Il a aussi souhaité une convocation rapide du comité central du parti sous l’égide, par exemple, de Bruno Gollnisch.

Brèves françaises

Armée : la pilule Macron ne passe pas

11 généraux à la retraite sont sortis de leur réserve dimanche dernier pour signer une tribune choc sur Boulevard Voltaire. Accusant le gouvernement de creuser « le fossé (…) entre le politique et le militaire » et dénonçant « la menace qui pèse dorénavant sur l’expression des militaires », les généraux s’en prennent aux autorités politiques qui « ne supportent manifestement pas que la haute hiérarchie militaire lance des signaux d’alerte » et qualifient ces réactions d’« excessives, voire abusives ». Selon eux « l’humiliation du général Pierre de Villiers constitue l’exemple même d’une dérive incompréhensible et dangereuse ». L’attitude du président jupitérien ne passe décidément pas et la hiérarchie militaire a bien l’intention de le faire savoir publiquement.

Monsieur patrimoine : Stéphane Bern répond aux critiques

L’animateur de France 2 a été chargé par le chef de l’Etat d’une mission bénévole pour identifier des monuments du patrimoine local en péril. Il devra rendre un premier rapport dans 6 mois. Ce choix n’a pas fait l’unanimité chez les historiens. Certains, comme Nicolas Offenstadt, lui reprochent d’avoir une vision biaisée et réactionnaire de l’histoire française. “Je n’ai pas une vision partisane du patrimoine, s’est défendu Stéphane Bern dans L’Express. Il n’y a pas de bon ou mauvais patrimoine.

Brèves internationales

Allemagne toujours : Angela Merkel en difficulté, l’AfD revigorée

A un mois des élections législatives allemandes, la perspective du triomphe promis à la CDU, le parti des démocrates chrétiens de l’actuelle chancelière allemande, s’éloigne. Bien que le parti devance encore très nettement les sociaux démocrates de Martin Schultz, il décroche dans les sondages pour se stabiliser à 36 %. Le discours offensif de l’AfD n’y serait pas étranger. Ses têtes de liste, Alexander Gauland et Alice Weidel, ne mâchent pas leurs mots sur les dangers de l’immigration et la politique d’Angela Merkel. Ne reculant pas devant les formules et les affiches chocs, ils estiment que « l’espace public est devenu un espace à risque » et « l’Allemagne un refuge pour les criminels et les terroristes du monde entier ». Pour enrayer cette dynamique, démocrates chrétiens et sociaux démocrates jouent la carte de la diabolisation assimilant l’AfD au nazisme. En pure perte. Le parti a gagné deux points en quinze jours passant à 10 12 % des intentions de vote.

Etats-Unis : le personnage de BD, Superman, se mue en militant anti Trump

Dans le dernier numéro de la série Action Comics de la maison d’édition américaine Dc Comics, Superman défend un groupe d’immigrés hispaniques face à un blanc qui veut les tuer après avoir été licencié par son entreprise. Suprématiste, il porte un bandana aux emblèmes du drapeau américain et cherche à se venger parce que les clandestins lui ont pris son travail. Superman alors l’empoigne et, avant de la remettre à la police, lui rétorque : « L’unique personne responsable de l’obscurité qui étouffe ton âme, c’est toi ». Logique… depuis quelques années déjà, Dc Comics présente Superman non plus comme un Américain mais comme un citoyen du monde.

ONU : Trump offensif, Macron en défenseur de l’Iran

Si Donald Trump a défendu la souveraineté des Etats, il a surtout menacé Pyongyang de destruction totale, décrit l’Iran comme un régime terroriste, et a affirmé que les Etats Unis étaient prêts à aider les peuples cubain et vénézuélien à recouvrer leur liberté et instaurer la démocratie. Pour ce qui est du discours d’Emmanuel Macron, au delà des banalités d’usage et des discours grandiloquents sur les vertus de l’accord sur le climat de Paris, on retiendra sa défense de l’accord sur le nucléaire iranien remis en cause par le président américain.

Nous relayons l’appel de nos confrères de Breizh info

Suite à un cambriolage dans le Sud Ouest entre Toulouse et Albi. Si vous voyez passer un lot conséquent d’insignes de la deuxième guerre mondiale, Indochine et Algérie. C’est toute l’histoire d’Yves Gineste qui a disparu y compris celles de ses camarades qu’il a côtoyés lors de ses nombreuses années d’engagement.La plus ancienne est celle du 28e escadron du Train, les dernières de la 1ère DB, du Rhin, du Danube… Il y en a une petite centaine. Ils sont dans des cadres sur une toile rouge ».

Le chiffre du jour est 99,7 %

Soit la réduction de l’immigration illégale en Hongrie depuis que le gouvernement de Victor Orban a pris la décision de renforcer ses frontières. Lors du deuxième anniversaire de la construction du mur scellant la frontière de la Hongrie avec la Serbie – également frontière extérieure de l’Union européenne – le conseiller principal à la sécurité du Premier ministre a annoncé que, les clôtures ont provoqué un effondrement de l’immigration clandestine. Comme quoi, l’immigration massive n’est pas une fatalité…

La phrase du jour

Elle est signée Katrin Göring Eckardt, tête de liste des Verts dans le cadre des élections législatives allemandes. Interrogée sur la volonté de l’AfD, parti patriote et eurosceptique, d’interdire les constructions de mosquées financées par l’étranger et sur l’affirmation que l’islam ne ferait pas partie de l’Allemagne, la candidate des Verts a déclaré : « L’islam fait évidemment partie de l’Allemagne, et les musulmans font évidemment partie de l’Allemagne, et je pense que nous pouvons nous en réjouir très fort. Ce serait très ennuyeux, si nous ne devions rester qu’entre nous ». Ce n’est pas la première fois que cette dirigeante des Verts se réjouit de l’immigration islamique vers l’Allemagne.

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► L.J. de Jacques Trémolet de Villers

18:00 21:00