Libre Journal de la promesse du 16 mars 2014 : “Tavernes, bistrots, estaminets et autres lieux à boire”

Patron d'émission le 16 mars 2014

Voici ce qui pourrait se produire dans les prochains mois. Radio Courtoisie et votre matinale Ligne Droite pourraient s’arrêter définitivement. Sans aucun recours possible. Radio Courtoisie se distingue des autres medias par sa volonté de rester totalement indépendante en refusant toute ressource publicitaire et toute subvention publique. Radio Courtoisie est une radio associative qui ne vit que grâce aux dons de ses auditeurs.

Beaucoup d’investissements ont été réalisés afin d'aboutir au succès que vous connaissez et appréciez. Mais pour que l’aventure persiste et se renforce, nous avons absolument besoin de vous, de votre propre engagement. La crise énergétique que nous traversons, qui fait suite à la crise du Covid, est un coup terrible pour nous.

Sans vous, tout risque de s’arrêter. Si vous appréciez notre travail de réinformation face à une propagande médiatique délirante, si vous souhaitez qu’il se poursuive, aidez nous maintenant dans la mesure de vos moyens. Chaque don compte !

Je fais un don pour Radio Courtoisie

Alain Sanders recevait Gérard Letailleur, éditeur, écrivain, pour évoquer le thème suivant : “tavernes, bistrots, estaminets et autres lieux à boire”.

Gérard Letailleur, Histoire insolite des cafés parisiensGérard Letailleur, Histoire insolite des cafés parisiens (préface de Jean Piat), Librairie Académique Perrin (novembre 2011). Acheter sur Amazon. Qu’on les appelle tavernes, cabarets, estaminets, brasseries ou “bistrots”, les cafés parisiens sont à eux seuls des “lieux de mémoire” de l’histoire de France. Si la capitale fut surnommée le “café de l’Europe”, c’est qu’elle fut le lieu où ces “parlements du peuple”, selon la formule de Balzac, ont permis l’éclosion d’une passion française : celle de la conversation. Depuis la taverne de L’Ange, sous Louis XII, jusqu’au Flore de l’après-guerre, du Voltaire et du Procope – si cher aux comédiens puis aux philosophes – au Croissant, où mourut Jean Jaurès, l’histoire des cafés parisiens raconte tous les soubresauts de la vie politique française. Révolutions, bouleversements sociaux, nouvelles idées, moments de liesse ou de terreur furent toujours intimement liés à ces “boutiques de causeries”. L’histoire des cafés est enfin celle des individus qui ont fait la France, de Ravaillac à Charlotte Corday en passant par Robespierre, Voltaire et Sartre, que le lecteur retrouvera ici sous des aspects souvent inattendus.


EMISSION EN COURS

↺ L.J. de la douceur de vivre

02:00 05:00


Envoyer un message
Faire un don en ligne
Copiez ci-dessous le lien vers ce lecteur :
<iframe src="https://www.radiocourtoisie.fr/ecoutez-en-direct/" style="border:0px #ffffff none;" name="lecteurpopup" scrolling="yes" frameborder="1" marginheight="0px" marginwidth="0px" height="700px" width="375px" allowfullscreen></iframe>