Libre Journal des contribuables du 30 juillet 2013 : “La possibilité pour les contribuables et les consommateurs de saisir la justice ; Interdire ou essayer ; La dépense publique ; La fiscalité insulaire”

Patron d'émission   -  le 30 juillet 2013

Benoîte Taffin, assistée de Julien Lamon, recevait Jean-Louis Masson, sénateur de la Moselle, Frédéric Pelouze, avocat, Patrick Simon, avocat, écrivain, Serge Federbusch, essayiste et Olivier Bertaux, conseiller fiscaliste, pour une émission consacrée à la possibilité pour les contribuables et les consommateurs de saisir la justice, à la dépense publique et à la fiscalité insulaire.

Première partie

Seconde partie

Serge Federbusch, L''enfumeurSerge Federbusch, L”enfumeur, éd. Ixelles (mai 2013). Site de l”éditeur : www.ixelles-publishing.com Élu sur la promesse d’améliorer le sort des Français en faisant payer la finance, les riches et plier Angela Merkel, François Hollande connaît, un an plus tard, une véritable débâcle politique. Montée du chômage, pression fiscale accrue sans que les déficits reculent, valse-hésitation sur tous les sujets et, pour finir, naufrage moral de l’affaire Cahuzac : le sol se dérobe sous ses pieds. Comment en est-on arrivé là ? François Hollande n’a cessé, depuis son élection, d’enfumer les Français. Maintenant que ce nuage se dissipe, la vérité crue apparaît. En un an, il a augmenté les impôts des entreprises puis réduit leurs cotisations sociales. Il a fait expulser les clandestins plus que la droite, accordé des miettes aux petits revenus pour mieux les ponctionner discrètement, fustigé la Françafrique et volé au secours d’un régime issu d’un coup d’État au Mali. Il a roulé des mécaniques à Bruxelles et capitulé à Berlin, cajolé les fonctionnaires mais les a mis à la diète. Il a défendu la retraite à 60 ans pour une poignée de salariés mais l’a repoussée pour tous les autres. Où ce président nous mène-t-il et le sait-il lui-même ? Disposant de tous les pouvoirs, mais déjà grandement fragilisé, réussira-t-il le tour de force de devoir remettre son mandat en jeu avant le terme de 2017 ? Parlera-t-on bientôt du « syndrome Hollande » comme de la maladie d’un chef d’État qui ne répond à de grands défis que par de petits stratagèmes ? Serge Federbusch apporte ici des réponses et vous donne les clés pour comprendre ce personnage énigmatique devenu chef de l’État. Un exercice salutaire, car la démocratie étouffe dans la fumée et les Français veulent savoir comment cela va finir. Serge Federbusch est élu du 10ème arrondissement de Paris, essayiste et homme politique.

Commentaires Facebook

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► L.J. du nouveau monde

12:00 13:30