Les histoires de l’art du 12 juillet 2013 : “Anatomie de Vaux-Le-Vicomte”

Patron d'émission   -  le 12 juillet 2013

Marie-Thérèse Hablot recevait Cyril Bordier, architecte, et Jean-Pierre Turbergue, éditeur, pour une émission consacrée à l”anatomie de Vaux-Le-Vicomte.

Cyril Bordier, Vaux-le-Vicomte, Genèse d''un chef d''œuvreCyril Bordier, Vaux-le-Vicomte, Genèse d”un chef d”œuvre, éditions Italiques (juin 2013). Site de l”éditeur : www.editionsitaliques.com Le château de Vaux-le-Vicomte témoigne de manière éclatante de l’extraordinaire fécondité artistique du XVIIème siècle, le siècle de Louis XIV, auquel ce chef d’œuvre aurait pu à lui seul valoir le nom de Grand Siècle. Né de la rencontre de trois génies : Louis Le Vau, architecte, André Le Nostre, jardinier paysagiste et Charles Le Brun, peintre décorateur, ce trésor de l’architecture classique a révolutionné l’art de la construction et défini les canons d’un nouveau style qui allait inspirer Versailles et toutes les cours d”Europe. Mais la créativité de ces trois maîtres n’aurait pu s’exprimer sans le soutien d’un mécène aussi éclairé qu’influent : Nicolas Foucquet, marquis de Belle-Isle et Vicomte de Vaux, Surintendant des finances du Roi, qui, pendant près de vingt ans, mit son nom et ses richesses au service de cette fantastique entreprise créative. Quelles étaient les motivations de cet audacieux maître d’ouvrage ? A quoi ressemblait le site avant les premiers coups de pioche ? Quelles étaient les sources d’inspiration et les ambitions de ses maîtres d’œuvre ? Comment menait-on à l’époque un aussi formidable chantier ? Quelles furent les grandes étapes de l’édification du château ? Comment sont nés ses fameux jardins à la française ? C’est à ces questions et à bien d’autres que répond ici Cyril Bordier, architecte confirmé et aquarelliste de talent qui pourrait faire sien le vers de Jean Racine : « Nourri dans le sérail, j’en connais les détours». Enfant, il a pour ainsi dire appris à marcher, puis à dessiner dans les allées du château, dont il connaît comme personne les moindres recoins et les grands comme les petits secrets. Par le texte et par l’image — 234 plans et illustrations, pour plupart inédites, fruit de 25 ans de travaux et de recherches —, il nous convie à une (re-)découverte passionnante et érudite mais toujours accessible de Vaux et de ses jardins.

Commentaires Facebook

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

↺ L.J. de Jacques Trémolet de Villers

07:30 10:30