Libre Journal des historiens du 26 mars 2013 : “Le général Vauthier ; Les États-Unis d’Amérique”

Patron d'émission   -  le 26 mars 2013

Philippe Conrad, assisté de Nicolle, recevait Max Schiavon, colonel, historien, Dominique Venner, Pierre de Meuse et T. Josseran, historiens, pour une émission consacrée au général Vauthier et aux États-Unis d”Amérique.

Première partie

Seconde partie

Max Schiavon, Le général Vauthier, un officier visionnaire, un destin bouleversantMax Schiavon, Le général Vauthier, un officier visionnaire, un destin bouleversant, éd. Pierre de Taillac (février 2013). Site de l”éditeur : www.editionspierredetaillac.com Paul Vauthier (1885-1979) est l”un des plus brillants officiers de sa génération. Polytechnicien, artilleur, sorti premier de l’École supérieure de guerre, parlant sept langues, il rénove la DCA après la Première Guerre mondiale et annonce, dans des écrits visionnaires, les commandos, les drones, l”emploi des hélicoptères, le ravitaillement en vol des avions. Surtout, il comprend à la fin des années 1920, non seulement l”importance que va revêtir l”aviation dans une guerre future, mais aussi la nécessité absolue de revoir l”organisation de la défense du pays. Malgré de nombreuses notes internes, des conférences, des dizaines d”articles de presse et la publication de cinq livres, dont le principal sera traduit en allemand et étudié par les officiers de la Luftwaffe, la plupart de ses supérieurs, tout comme le personnel politique, restent incrédules. C”est avec la Débâcle que le destin du général Vauthier devient bouleversant : il commande deux divisions au feu et voit la Wehrmacht triompher en six semaines en appliquant les idées révolutionnaires qu”il voulait mettre en œuvre dans l”armée française. Fait prisonnier, il passera cinq ans en captivité à Koenigstein avant de connaître, après-guerre, une réussite exceptionnelle dans le monde des affaires. La trajectoire de Paul Vauthier, précurseur génial mais oublié, éclaire la défaite de 1940 d”un jour nouveau et permet de se faire une idée renouvelée des évènements et des hommes tels qu”on les connaît. Max Schiavon a travaillé trente-quatre ans au ministère de la Défense où il a occupé de nombreux postes en France et à l”étranger. Sa dernière fonction fut celle de directeur de la recherche au Service historique de la défense à Vincennes. Docteur en histoire, auteur de nombreux livres, dont une biographie du général Georges qui a reçu le prix L”épée et la plume 2010, il est spécialisé dans l”histoire contemporaine, en particulier celle des élites militaires pour la période allant de 1919 à 1945.

Commentaires Facebook

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► L.J. du lundi soir

18:00 21:00