Libre Journal de Serge de Beketch du 30 juin 1999 : “Retour en Patagonie ; Réflexions sur les extraterrestres ; Comment faut-il visiter Versailles ? Les phénomènes du vieillissement”

Patron d'émission le 30 juin 1999

Voici ce qui pourrait se produire dans les prochains mois. Radio Courtoisie et votre matinale Ligne Droite pourraient s’arrêter définitivement. Sans aucun recours possible. Radio Courtoisie se distingue des autres medias par sa volonté de rester totalement indépendante en refusant toute ressource publicitaire et toute subvention publique. Radio Courtoisie est une radio associative qui ne vit que grâce aux dons de ses auditeurs.

Beaucoup d’investissements ont été réalisés afin d'aboutir au succès que vous connaissez et appréciez. Mais pour que l’aventure persiste et se renforce, nous avons absolument besoin de vous, de votre propre engagement. La crise énergétique que nous traversons, qui fait suite à la crise du Covid, est un coup terrible pour nous.

Sans vous, tout risque de s’arrêter. Si vous appréciez notre travail de réinformation face à une propagande médiatique délirante, si vous souhaitez qu’il se poursuive, aidez nous maintenant dans la mesure de vos moyens. Chaque don compte !

Je fais un don pour Radio Courtoisie

Serge de Beketch, assisté de Victoria, recevait Jean Raspail, écrivain, Côme Carpentier de Courdon, journaliste, écrivain, Vincent Beurtheret, écrivain, compositeur et François Plantey, médecin, pour une émission consacrée au retour en Patagonie, à des réflexions sur les extraterrestres, à la question : comment faut-il visiter Versailles ? et aux phénomènes du vieillissement.

Première partie

Seconde partie


EMISSION EN COURS

► L.J. des économistes

12:00 13:30


Envoyer un message
Faire un don en ligne
Copiez ci-dessous le lien vers ce lecteur :
<iframe src="https://www.radiocourtoisie.fr/ecoutez-en-direct/" style="border:0px #ffffff none;" name="lecteurpopup" scrolling="yes" frameborder="1" marginheight="0px" marginwidth="0px" height="700px" width="375px" allowfullscreen></iframe>